Un voyage à vélo pour rejoindre Royan

Lors d’une soirée, Steven et moi entamons une discussion sur le vélo. Après quelques minutes, nous décidons de relier Angers à Royan en vélo et en une semaine. Nous fixons notre départ au 1 er Août, car tous les deux nous sommes en vacances en quelque sorte.

Nous commençons à préparer notre périple en vélo avec un tour d’horizon dans nos amis pour récupérer du matériel disponible et des astuces. Puis un petit détour chez les parents de Steven où son père nous aide à bricoler et installer le porte bagage de façon système D. Ensuite petit tour à Décathlon pour acheter ce qui nous manque : rustines, chambre à air, lumière, et le plus important une sonnette façon klaxon.

Rendez vous chez moi tôt le matin pour le départ. Problème il pleut énormément. Nous attendons un peu que ça se calme et donc vers 17h nous partons enfin sur les routes et chemins de France. Première journée 40 kms au compteur. C’est peu mais nous trouvons notre rythme tant bien que mal car Steven rencontre des soucis avec son chargement, ce qui le poursuivra jusqu’à la fin de notre périple. Première nuit, au bord de la Loire à Montjean sur Loire sur un petit bout de plage. Et avec les dernières lueurs du soleil nous essayons de faire sécher nos habits. le deuxième jour nous éclatons les scores, 120 kms en plus au compteur. Et oui  » on n’est pas des humains mais des machines »

A partir de là, nous avons toujours maintenu le nombre de kilomètres par jour, avec un soleil a chaque fois de plomb. D’ailleurs merci à notre pharmacienne pour nous avoir concocter une trousse à pharmacie pour tout nos petits bobos.Au fur et à mesure nous avançons assez rapidement, après Montjean sur Loire, Vallet, La Roche sur Yon, Les Sables d’Olonnes, la Rochelle, Marennes et enfin Royan. Au total un peu plus de 500 kms en quatre jours et demi. Sur le trajet nous avons eu quelques casses à déplorer. De mon coté c’est la cassette de mon vélo qui m’a lâché à une journée de la fin de notre périple. Heureusement nous avons trouvé un réparateur qui a remis mon vélo en état en moins d’une heure. Pour Steven c’est sa veste qui s’est bloqué dans le dérailleur, de belles frayeurs mais rien de cassé.

A notre arrivée à Royan nous profitons d’une bonne bière et nous nous félicitons de notre périple. A partir de là notre chemin se sépare car Steven à décider de poursuivre sa route en vélo jusqu’à Carcassonne, Sacrée numéro!!!

Laisser un commentaire