Battambang et ses environs

Nous avons quitté Siem Reap et le site des temples d’Angkor pour la ville de Battambang qui se situe à 174km, soit 4h de bus plus loin. Battambang est la deuxième plus grande ville du pays en terme de population. Elle se situe dans une région rizicole, elle est ainsi surnommée le « bol de riz » du Cambodge, car occupe une place importante dans l’économie du pays.

Nous sommes restés deux jours à Battambang : une journée pour visiter la ville en elle-même et une journée pour visiter les environs. Nous avons séjourné dans une guesthouse, simple, sans charme mais correcte.

 

La ville de Battambang

Il n’y a pas de site touristique majeur à Battambang, il est cependant agréable de profiter de cette ville paisible, traversée par la rivière Sangker.

Il y a 9 pagodes situées de chaque côté du fleuve. On va être honnête, nous n’avons pas visité les 9 pagodes. Pas d’excuse, on n’en avait tout simplement pas envie. Il faut dire qu’on a un sacré passif de pagodes/temples/monastères derrière nous depuis notre entrée au Myanmar. Ce n’est pas qu’on soit blasés non, ce n’est pas ça, car nous mesurons pleinement notre chance, c’est juste qu’on en a vu énormément et que du coup la barre est très haute et que les pagodes de Battambang n’ont pas forcément trouvées grâce à nos yeux (oui bon ok, c’est vrai que ça fait très blasés quand même).

Le Wat Piphit : une grande porte est gardée par deux grands démons qui protègent le temple. Le toit du monastère est assez impressionnant, de part sa forme et de part les statues de démons qui semblent le porter sur leurs épaules. Les portes sont richement décorées de belles peintures et sur les murs sont représentées des scènes de la vie de Bouddha. On y retrouve également un ensemble de stûpas sculptées avec minutie de couleur or, grise, blanche. L’ensemble est très bien entretenu.

Le Wat Bovil : l’ensemble du site est également très bien entretenu, très verdoyant. On y trouve un temple que nous ne pouvons voir que de l’extérieur, il y a une stûpa de style hindou finement sculptée, des maisons où nous supposons que vivent les moines, des statues de Bouddha, des stûpas. Nous ne croiserons pas grand monde durant cette visite.

Le Wat Kandal : nommé aussi la « pagode du milieu », le bâtiment principal est superbe, les fenêtres et les peintures sont très travaillées. Tout est encore une fois très bien entretenu, les espaces verdoyants, les stûpas. C’est calme, paisible, nous n’avons croisé personne.

Le Wat Sangker : impressionnante porte d’entrée avec des visages sculptés puis en passant la porte on est accueilli par des démons d’un côté et des divinités de l’autre, tous portant un serpent à 5 têtes, un Nâga. Dans le complexe se trouvent des arbres « boulets de canon » (cannonball) car il produit de lourdes noix ainsi que des magnifiques fleurs orangées qui sentent divinement bons. Cet arbre est considéré comme sacré en Inde car ses fleurs ressemblent à des Nâgas. Quant au site, tout comme les précédents, il est fait de la même façon : un temple au milieu, de nombreuses stûpas autour, des statues (dont un baby bouddha), des sculptures, le tout dans un ensemble entretenu, calme et paisible.

Le Wat Damreï Sâ (Damrey Sar) : ce temple date du début du XXème siècle, il est très grand et joli avec ses nombreuses sculptures et magnifiques bas-reliefs.

Nous avons également traversé le jardin de Sar Kheng, bu des verres de jus de canne à sucre, posé nos fesses face à la rivière, passé devant le monument du Naga pour la paix, pensé à Johnny en ressassant ses plus grands tubes, eu très chaud, été à la poste, passé devant le night market mais de jour, pris en photo la statue de Ganesh, passé devant la maison du gouverneur, diné au night market. Quelle journée !

Les environs de Battambang

Une fois n’est pas coutume, nous avons opté pour une excursion en touk-touk d’une journée pour nous faire visiter les environs de Battambang. Une fois que nous nous sommes mis d’accord sur l’itinéraire, les choses que nous voulons voir et le tarif, nous voici embarqués dans le touk-touk de Maap, notre chauffeur. Que c’est cool de se faire trimballer à droite et à gauche et n’avoir rien d’autre à penser que d’observer le paysage ! Paysage d’ailleurs très joli de la campagne avec ses villages et ses rizières. Nous serons passés auprès de mariages, mais aussi de funérailles. Nous avons pu observer de nombreuses structures de bois permettent aux feuilles de riz de sécher (utilisées notamment pour les rouleaux de printemps). Maap aura également fait un petit décroché pour nous montrer un arbre où sont suspendues des miliers de chauve-souris, comme ça, en plein jour. Et puis mode de transport idéal quand l’un des deux (je ne dénoncerais personne) a été sacrément malade la plupart du temps.

Vous devinez sûrement déjà les « attractions » que nous avons visité… oui oui c’est bien ça, des temples ! En ruines ! On est bien loin d’Angkor c’est sûr, mais ces vestiges sont tout de même assez importants et chouettes à voir.

Le Wat Samrong Knong : il se situe à 3 km de la ville de Battambang. C’est l’une des plus ancienne pagode de la province (1707), elle se situe juste à côté d’un nouveau temple. La pagode a servi de prison à l’époque des khmers rouges. A une centaine de mètres se trouve un monument commémoratif, un ossuaire, où se trouvent de nombreux crânes, ancré sur un bas-relief représentant les atrocités qui ont lieu ici. On fait le tour des temples assez rapidement car on ne peut les visiter que de l’extérieur, tout étant fermé. Le site ressemble beaucoup aux pagodes que nous avons vu la veille dans la ville de Battambang.

Le Wat Ek Phnom : il se situe à une douzaine de kilomètres de la ville. Comme le précédent, il fut également transformé en prison à l’époque des khmers rouges. Le temple, datant du XIème siècle est en ruine, il est agréable de se promener dans ce vestige, entouré de champs de nénuphars. C’est paisible et on y trouve des sculptures dans la pierre très bien conservées. Juste en face, il y a un bâtiment plus neuf (monastère/temple), les extérieurs sont ornés de très belles peintures sur la vie de Bouddha. A côté, il y a une grande statue de Bouddha assis, une petite pièce en dessous abrite de nombreuses statues de Bouddha.

Le Banon Hill Temple ou Prasat Banon : il est situé à 22 km de Battambang. Ce temple est juché en haut d’une colline d’une centaine de mètres. Il faut gravir plus de 300 marches avant de l’atteindre. Des gamins agiteront peut-être des bouts de carton pour vous éventer pendant votre ascension et vous demanderont de l’argent pour cela. Nous on a essayé de courir pour les semer, mais c’est qu’ils sont robustes ces gamins ! Plus que nous en tout cas. Je plaisante, il suffit de leur dire non, et ils courront vers d’autres touristes (ils visent plutôt ceux d’un certain âge, sans offense). Une fois en haut, les ruines et l’ensemble sont vraiment très beaux. Entre les nombreux arbres on peut apercevoir un bout de paysage, très plat, très étendu. La plupart des statues ont été volées ou n’ont plus de tête.

Le Phnom Sampeu ou Phnom Sampheou : Maap nous largue au pied de la montagne car son touk-touk n’est pas assez puissant pour la route très pentue. Pauvre de nous, nous allons devoir utiliser nos jambes ! Nous grimpons en suivant les indications données par Maap. Nous arrivons à un premier endroit surnommé « killing caves », il s’agit de grottes où furent assassinées plus de 10 000 personnes par les khmers rouges. Les nombreux crânes logés dans des ossuaires témoignent encore de cette folie. Des statues représentent les moyens de torture ou d’assassinats utilisés… Nous reprenons la route à pied pour aller au sommet de la montagne. On y trouve un complexe où il y a un temple, des pagodes, des stupas. La vue est magnifique et il est rigolo d’observer les nombreux singes qui s’y trouvent. Les gamins peuvent être un peu collants, on a eu de la chance, ils ont choisi un autre couple comme victime.

On ne s’éternise pas, la personne malade (voir plus haut) se transformant de plus en plus en zombie, a besoin de repos. On rejoint Maap en descendant un très long escalier. Il est environ 16h, il nous demande si on veut rester jusqu’à la tombée de la nuit pour observer le départ des chauves-souris… non, ça ira, on peut rentrer. Près d’une heure de touk-touk le temps de rentrer ce qui clôture une riche journée de visite.

 

Infos pratiques :

  • Prix du touk-touk de la station de bus à l’hôtel : 0,50$ soit environ 0,42€
  • Prix de l’excursion en touk-touk : 20$ soit environ 17€
  • Prix d’une nuit en chambre double avec ventilateur à Holiday Guesthouse : 5$ soit environ 4€23
  • Bus de Siem Reap à Battambang : 8$/personne soit environ 6€78
  • Diner au night market pour deux : 4,25$ soit environ 3€57
  • 1 entrée au Phnom Sampeu : 2$ soit environ 1,68€
  • 1 entrée au Banon Hill Temple : 2$ soit environ 1,68€
  • 1 entrée au Ek Phnom :2$ soit environ 1,68€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.