Copacabana, le lac Titicaca et l’Isla del Sol, le trio gagnant !

Nous quittons La Paz pour notre prochaine et dernière destination bolivienne : Copacabana, petite ville nichée sur les bords du Lac Titicaca !

Après avoir démarché et négocié avec la plupart des agences du terminal de bus, nous optons pour un bus qui part à 13h30, pour 25 bolivianos par personne.

Nous mettrons plus d’une heure à quitter La Paz et ses embouteillages, puis la route se passera bien et les paysages seront vraiment très beaux : chaîne de montagnes enneigées, espaces vallonnées, et le lac Titicaca que nous longeons sur plusieurs kilomètres.

Arrivés à San Pablo de Tiquina, nous devons quitter le bus et aller à un embarcadère pour traverser une partie du lac et aller de l’autre côté de la berge en bateau. Quant au bus, il prendra un autre bateau pour traverser. Après une dizaine de minutes, nous arrivons de l’autre côté, suivi 5 minutes après du bus.

Nous arrivons à destination à Copacabana après 3h30 de bus.

Copacabana

Copacabana se situe à 3 840m d’altitude, sur les berges du lac Titicaca. C’est une petite ville animée et très touristique (agences de voyage, restos, bars, boutiques d’artisanat, le tout dans un joyeux alpagage) car c’est le point de départ pour se rendre sur l’Isla Del Sol et l’Isla de la Luna. Un peu bohème, un peu hippie, on voit des enseignes « sans gluten », « vegan », « vegetarian », un peu partout. D’ailleurs notre hébergement prônera l’alimentation saine, bio, végétarienne et une dynamique « pro-écolo ».

Copacabana est aussi connue pour sa Vierge miraculeuse et que l’on fête avec ferveur le 5 août.

Le Cerro Calvario : Le Calvaire est l’une des montagnes qui encadre Copacabana et offre un panorama exceptionnel sur le Lac Titicaca. Une si belle vue, ça se mérite. A 4000m d’altitude, tout est beaucoup plus éprouvant.

L’ascension débute au pied d’une église blanche, puis le chemin est guidé par 14 grandes croix qui représentent différentes scènes liées au Christ. Les croyants y jettent au passage des petits cailloux qui symbolisent l’importance des péchés et les déposer au fur et à mesure servirait à se faire pardonner de ses erreurs.

L’ascension est irrégulière, le sol, de pierre brute, parfois à peine taillée, n’est pas toujours aisé.

Au sommet, atteint en 35 minutes, brûlent des cierges. Il est possible de demander des faveurs à la vierge, des stands vendent des maisons miniatures, des voitures miniatures, des liasses de billets de banque, selon sa profession on peut trouver aussi des représentations d’un cabinet médical (on y trouve même différentes spécialités)… rêves bien matérialistes et concrets, que l’on déposent au pied de la Vierge pour les voir s’exaucer.

La basilique de la Virgen de la Candelaria : immense bâtiment d’un blanc immaculé, coiffé de plusieurs coupoles, avec une superbe façade baroque. A l’intérieur, nous ne pouvons pas trop nous approcher de l’autel car un mariage est en train d’être célébré. On assiste discrètement aux échanges de « oui » du fond de l’église et on s’éclipse à pas de loups (contrairement à d’autres touristes qui se pensent chez eux).

La basilique possède 5 chapelles, nous nous dirigeons vers l’une des chapelle qui est très simple, sans fioriture aucune, un autel très sobre devant, un espace où déposer des cierges, et un espace avec des plaques métalliques qui remercient des vœux exaucés.

La plage : il n’est pas possible de se baigner à Copacabana, mais un autre filon s’est bien développé pour pallier à ce manque : les embarcations à pédales. On y trouve aussi quelques jet-ski, quelques grosses bulles de plastique dans lesquelles on peut marcher.

Le lac Titicaca et l’Isla Del Sol

Le lac Titicaca s’étale sur environ 8400 km² et baigne entre la Bolivie (à 45%) et le Pérou (à 55%). On se croirait presque au bord de la mer à voir c’est infinité bleue qui s’éloigne bien plus loin que l’horizon. Il y a la plage, il y a les mouettes, le bruit des vagues.

Il y a aussi plusieurs légendes autour de ce lac mythique : ce seraient là où seraient nées les plus grandes civilisations de l’altiplano par exemple ou que le lac renfermerait une cité entière submergée par ses flots. Ce « lac sacré » contient bien des mystères et des secrets.

Excursion sur l’Isla Del Sol

Nous avions repéré la veille que les bateaux partaient à 8h30 du matin. Nous achetons nos billets de bateau le jour même, quelques minutes avant l’embarcation. Il y a plusieurs choix : Isla Del Sol, Isla Del Sol + Isla de la Luna, aller simple, aller-retour, … Nous optons pour un aller-retour sur l’Isla Del Sol.

Nous naviguons sur le lac Titicaca pendant 1h30 avant de rejoindre l’île.

Nous pensions débarquer à Challapampa au nord de l’île, mais le gars nous dit que ce n’est pas possible. Dommage pour nous, nous souhaitons faire une randonnée du nord jusqu’au sud de l’île et repartir en bateau du sud. Nous allons devoir revoir nos plans.

Nous débarquons donc à Yumani, au sud de l’île. Il y a quelques hébergements, resto et bars. Car oui, il est possible de passer une ou plusieurs nuits sur l’île, l’offre d’hébergements ne manque pas.

Pour quitter la zone de l’embarcadère, il faut grimper, grimper, grimper de nombreuses marches d’un long escaliers, pour rejoindre le haut de l’île. Le village de Yumani est tout escarpé, bordé de nombreux restos (avec wifi payant) et hébergement. Lors de l’ascension, il y a de nombreux stands d’artisanat (plus ou moins) local.

L’Isla del Sol a une altitude d’environ 4000m, elle est longue de 9km et large de 5km. C’est la plus grande île du lac Titicaca, il n’y a aucun véhicule qui y circule et l’électricité y est capricieuse. Pour rejoindre les deux principaux villages, c’est soit à pied via un sentier bien aménagé ou en bateau.

Nous choisissons de faire une boucle en utilisant le fameux sentier pour traverser l’île. La balade commence bien, c’est facile car une fois en haut de l’île, c’est ensuite relativement plat. Nous croisons de temps en temps des ânes porteurs de sacs ou des moutons gambadant tranquillement sur les terres. La vue est superbe, il fait beau, on ne croise pas grand monde, tout se passe bien. Jusqu’à ce que ….. une petite vieille que nous croisons nous interpelle et nous dise de faire demi-tour… ah bon ? Bin pourquoi ? On ne comprend pas ce qu’elle baragouine et elle trace sa route. On est indécis, mais on se décide tout de même à aller voir ce qu’il se passe. On continue la promenade tranquillement jusqu’à ce qu’on arrive à un croisement. Nous sommes alors arrêtés par deux messieurs qui nous disent que nous ne pouvons plus continuer la route, pas question d’aller au nord. On lui demande pourquoi et il nous répond que c’est « une longue histoire ». Nous apprendrons plus tard qu’il y a des conflits entre le nord et le sud de l’île. On n’insiste pas trop et on fait demi-tour. Bon bin ça compromet beaucoup nos plans ça encore. D’autant que le sud de l’île est tout petit et que nous avons 4h à tuer … On recroise la petite vieille qui se marre en disant « je vous l’avais bien dit » ! Nous bifurquons vers le mirador Palla Khasa qui nous offre une très belle vue à 360°. On y mange nos sandwichs, on y fait des pauses photos, on admire la cordillère enneigée de la Bolivie d’un côté et les terres péruviennes de l’autre. On y voit les terrasses de l’époque pré-colombienne. On y voit les moutons attachés qui broutent tranquillement. De quoi faire passer quelques minutes quoi. On retourne au centre du village pour y aller boire un verre sur l’une des nombreuses terrasses panoramiques. Un jus de fruit pressé ? Ah bah non, il n’y a plus d’électricité sur l’île. Le temps passe tranquillement. Nous rejoignons le port où nous faisons quelques boutiques d’artisanat, pour passer le temps encore une fois. Nous avons le choix de prendre un bateau retour à 15h ou à 16h, on choisit celui de 15h bien évidemment. On mettra 1h30 à rejoindre Copabana.

Résultat de notre excursion : un peu mitigé. Nous n’avons vu qu’une partie minime de l’île, mais nous avons tout de même eu une belle journée avec de beaux paysages.

A refaire ? Peut-être que nous irions plutôt sur l’île de la Luna.

Le lendemain, après 2 jours passés à Copacabana, il est temps de quitter la Bolivie pour le Pérou, toujours le long du lac Titicaca que nous ne voulons pas quitter tout de suite.

Infos pratiques :

  • Déjeuner pour 2 avec entrée, plat, dessert, boisson : 36 bolivianos soit environ 4€33

  • 1 trajet bateau aller-retour pour l’Isla Del Sol : 30 bolivianos soit environ 3€61

  • 1 taxe d’entrée sur l’Isla Del Sol : 10 bolivianos soit environ 1€20

  • 1 nuit à l’Hostel Joshua en chambre double avec salle de bain privée : 173 bolivianos soit environ 20€

  • 1 billet de bus de Copacabana à Puno : 35 bolivianos soit environ 4€21

Laisser un commentaire