Cusco et ses nombreuses facettes

Départ à 9h, direction le marché San Pedro de Cusco. Elisabeth nous accompagne dans le marché et nous donne beaucoup d’explications sur les différents produits : pain, fromage, viande, fleurs… Nous voyons même un foetus de lama, dont elle nous parle depuis longtemps. C’est le produit le plus recherché ici. Selon la tradition aymara, il faut en enterrer un sous sa maison pour s’assurer la prospérité et la protection de la Pachamama (la Terre-Mère). Nous avons ensuite un petit temps libre dans le marché.

A la sortie du marché, nous apprenons qu’il y a un défilé des enfants des différentes écoles sur la place d’Armes. Nous y allons donc de bons pas ! Nous mitraillons les enfants de photos. Il y a beaucoup de monde, la place est très animée. Les enfants ont différents costumes selon les différentes écoles.

A 11h, Elisabeth nous emmène dans une bijouterie, Cusco étant une ville où sont réalisés les bijoux en argent. Nous avons le droit à une petite démonstration de fonte d’argent et une explication sur les pierres précieuses du Pérou.

Vers les 14h, une guide nous rejoint. Elle va rester les 4 prochains jours avec nous. Elle nous présente tout d’abord la place d’Armes et son histoire. A l’époque Inca, cette place était le cœur de la capitale. Des arcades coloniales entourent la place, au nord-est il y a la cathédrale, les églises Jesus Maria et El Triunfo, au sud-est se dresse l’église de la Compania de Jesus, richement travaillée.

Nous grimpons ensuite une rue étroite nous emmenant dans le quartier de San Blas où l’on trouve encore des murs originels du temps des Incas. San Blas est niché sur un flanc de colline escarpé à côté du centre. Son architecture classique, ses portes bleues typiques et ses étroites ruelles sans voiture en font le quartier tendance de la ville.

Enfin, nous nous dirigeons vers le Temple du Soleil. La visite est plutôt longue !
Le Temple du Soleil ou Coricancha, littéralement, en quechua : « cour d’Or », représentait le lieu le plus sacré de l’empire des Incas. Les murs étaient recouverts de 700 feuilles d’or. Quelques mois seulement après l’arrivée des conquistadors, ces fabuleuses richesses avaient été entièrement pillées et fondues. Divers rites religieux se déroulaient dans le temple, où étaient conservées les momies de plusieurs Incas (rois). Celles-ci étaient exposées chaque jour au soleil et recevaient des offrandes de nourriture et de boisson, qui étaient ensuite brûlées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.