Direction Palolem

Située au sud de Colva, Palolem Beach est une plage de carte postale, au décor idyllique… mais qui attire des routards du monde entier. Le paradis est donc souvent bondé, tout comme les bus locaux que j’emprunt pour rejoindre Palolem (Vagator – Panaji – Mangoa – Palolem en 3 heures pour 40 – 40 – 80 – 80 roupies total 240 roupies).

Me voilà à destination et maintenant il faut choisir une guest house pour enfin déposer mes gros sacs qui sont insupportables surtout avec cette chaleur. Je trouve une petite guest house un peu en recul de la plage, avec un accès en 72 secondes à la plage. Après avoir transpiré comme un bœuf je me dirige vers les commerces qui sont principalement sur la rue principale menant à la plage. D’autres commerces sont éparpillés en petits groupes dans les rues annexes. Comme toujours les commerçants vendent les mêmes produits que ce soit pour les bijoux ou pour les vêtements et tentures. Et bien sûr il ne faut pas hésiter à baisser les tarifs de moitié voire même d’un peu plus suivant l’achat voulu.
Enfin je me dirige vers la plage pour profiter de la mer qui est au moins à 30°C. Je me sens bien et avec les vagues cela permet de se faire plaisir, comme un gosse! Le contre coup c’est le soleil, bon d’accord j’ai pas mis de la crème régulièrement mais quand même. J’ai donc gagné de jolis coups de soleil. Au retour une bonne douche et surtout crème après soleil. Je n’ai pas du prendre autant de soleil car même si ma peau et bien rouge je ne sens strictement rien.
Après un réveil matinal direction la plage pour voir un lever de soleil, je suis un peu triste car c’est nuageux. Ce sera pour une prochaine fois.

Après une sieste direction le restaurant German Bakery pour un excellent petit déjeuner. Sacrément bon et avec un décor Népalais! Dernière après midi à glander au bar où je rencontre des anglais qui sont sur le retour. Ils me propose de jouer avec eux au Gonga (qui ressemble au Rami) qui apparemment veux dire en indien : une personne sourde et muette!

Retour vers la guest house et le spectacle commence. j’ai du traverser un petit bout de mer à marrée basse à l’aller, mais bien sur maintenant la marrée est haute et il est plus difficile de se rendre de l’autre côté. Avec mon coté aventurier, je choisi de traverser la mer à pied, après coup je regrette un peu cette idée. Et oui les vagues ont eu raison de mon équilibre et je me rattrape en posant le pied sur un rocher. N’étant pas en métal, mon pied a souffert de cette rencontre. Au final une bonne entaille et un bon morceau de peau manquant. Je me rends compte que je saigne beaucoup et il n’est plus possible de traverser vu le niveau de la mer. Après un appel à l’aide, un gentil monsieur m’aide à traverser grâce à sa barque et ensuite le truc le moins marrant c’est de marcher dans du sable avec un pied ouvert! Bon au final j’arrive en étant en nage à la guest house, je me désinfecte le pied, un pansement et me voilà reparti pour le restaurant à pied bien sur et charger de mes sac à dos. Ma démarche est belle à voir cela me permet d’engager la conversation avec de nombreux indiens curieux.
Cet épisode clôture mon aventure sur cette plage en forme de croissant. Pour moi c’est un bel endroit pour se reposer après un trek mais sinon cela n’a pas vraiment d’intérêt.

Laisser un commentaire