Gili Air, un paradis à portée de main

Envie de calme, de sable fin et de simplicité, je décide donc de quitter Ubud et de partir pour les îles Gili et plus précisément Gili Air. Cet ensemble d’îles est situé entre Bali et Lombok (plus proche de Lombok). J’ai choisi cette île car c’est le compromis parfait entre la fête (Gili Trawangan) et le calme complet (Gili Meno). Dans de nombreux guides pour touristes les îles Gili sont mises en avant et on comprend vite pourquoi une fois sur place.

Je trouve rapidement les indications pour me rendre à Gili Air. Tout d’abord il faut rejoindre le port de Padangbai d’où vous embarquez sur le fast boat vers les îles Gili. La traversée dure environ 2h30 pour rejoindre Gili Air. Attention toutefois à la météo car les autorités peuvent faire suspendre les traversées en cas de mer agitée mais heureusement cela n’arrive que très rarement. Beaucoup d’agences de voyage en Indonésie vous propose d’organiser pour vous ce trajet, n’hésitez pas à faire plusieurs agences afin de comparer les prix et vérifier si le trajet est fait en fast boat.

Je débarque sur un petit bout de plage et je ne suis franchement pas gêné par la foule qui se disperse rapidement.  En plus les voitures sont interdites, on se déplace donc à pied, en vélo, en scooter électrique ou en taxi calèche! Gili Air étant toute petite ( 12 km²), je me repère facilement et je commence à marcher le long de la mer à la recherche de mon futur hébergement.

Là où se regroupe les différentes boutiques et clubs de plongée il y a des hôtels plutôt haut de gamme, à l’inverse dans le cœur de l’île et à l’extrémité, les hébergements sont moins coûteux. Mon choix se porte sur Toro Toro bungalows où je suis resté 4 jours. Les chambres sont agréables, propres et pas chères. Elles donnent toutes sur un petit jardin. Le petit déjeuner est compris dans le tarif de la chambre et il est simple mais bon.

Normalement je devais partir, mais j’ai voulu terminer mon séjour en Indonésie sur cette île et en profiter un maximum. J’ai repris mon sac à dos et trouvé un nouveau cottage : Lombok Indah Cottages. Le cottage dispose de magnifiques chambres avec tout le confort. Il est mieux situé car au bord de la plage et on prend son petit déjeuner en face de la mer, la classe! Me voilà donc bien installé pour finir mon séjour dans ce paradis.

Ayant du temps devant moi, j’en profite pour parfaire ma souplesse en m’inscrivant à un atelier de yoga chez H2O Yoga & MeditationMême si pour moi c’est une expérience un peu difficile, je ne regrette pas d’avoir essayé et surtout d’avoir terminé par une session de Candlelight yoga with Tibetan singing bowls (une sorte de méditation avec l’utilisation de bols tibétains).

Maintenant que je suis plus détendu, je m’attaque au monde sous-marin. Après avoir fait différents clubs de plongée, je m’arrête à 3W Dive Gili. Je suis très bien accueilli et conseillé, alors ni une ni deux je réserve pour deux plongées. Ces deux plongées sont pour moi plus intenses car j’ai moins peur qu’en Inde et je me débrouille un peu mieux dans ce nouvel élément. Mais encore une fois il est très difficile de décrire les sensations que l’on ressent en plongée. En tout cas une chose est sûre : j’adore ça!

Le temps passe si vite que je me rends compte qu’il va falloir que je dise au revoir à Gili Air. Je profite jusqu’au dernier moment des petits déjeuner sur la plage, du snorkeling et de la bière Bitang!

A bientôt Gili Gili!

Laisser un commentaire