Les Iles Andaman

Depuis Dimanche 15 mars, 18 heures je suis sur la route pour rejoindre les Iles Andaman. L’attente est longue et pénible à Mumbai car cela fait plus de 48 heures que je visite les différents aéroport (Paris, Doha, Mumbai, puis ensuite Chennai et Port Blair). Plus de patience, les 100 pas arrivent et deviennent vite une activité à plein temps. Cela me permet de découvrir que la porte d’embarquement a changé! J’embarque dans des avions plus petits et avec une sensation de secousses plus importantes. Après un changement rapide d’avion,  25 minutes, j’arrive enfin à Port Blair. Ville de passage obligatoire pour rejoindre les îles Andaman et Nicobar.

Après m’avoir délivré mon permis de séjour et pris en photo je suis autorisé à quitter l’aéroport. À la sortie une horde de chauffeur de taxi et de touc touc m’encerclent. J’embarque dans un touc touc et direction une agence pour l’achat des billets de bateau non gouvernementaux (plus rapide et un peu plus cher), 975 roupies indienne pour une personne. Il est possible d’acheter les billets au guichet du ferry directement mais il semble qu’il y a beaucoup de monde très tôt le matin. Pour avoir essayer sur le retour c’est la bousculade, il faut jouer des coudes et être sur d’avoir tous les papiers car s’il vous manque un seul document il faut revenir plus tard, aucune discussion possible.

N’ayant pu obtenir de place le jour même, je loge dans une guest house (généreusement recommandée par le chauffeur). Petit info importante : lorsque l’on loge ou loue un scooter sur les île Andaman et Nicobar il faut fournir la photocopie du passeport avec le visa et aussi le permis de séjour délivré à l’aéroport, penser donc à faire des photocopies sur Port Blair.

Petite escapade à la plage de Port Blair pour y tremper les pieds et boire une bière à mes vacances. Enfin je me pose et j’admire la vue magnifique. Retour à la guest house, douche, repas, dodo. Cette première nuit fut très agréable et bienvenue, dormir enfin dans une position entièrement allongée est un vrai bonheur.

Je me charge à nouveau de mon énorme sac et direction le ferry pour une nouvelle attente à l’ombre des arbres. Encore des formalités avant de grimper dans le bateau. La traversée est rapide, 1h30 seulement mais il faut prévoir une petite laine car madame climatisation est présente.

Le même rituel administratif recommence : passeport, permis et me voici enfin sur l’île d’Havelock. Un gentil chauffeur de touc touc me conduit à Coconut Groove. Le lonely planet (LP) m’a alléché avec sa description et son tarif qui correspond à mon budget. Problème cela n’a rien a voir avec la réalité. Le patron m’indique qu’il n’a jamais vu le LP. Je laisse les belles chambres avec douche pour 1000 roupies car impossible de négocier le tarif. Je pars à la recherche d’une autre guest house. Après avoir visité d’autres guest house sans succès je décide de m’arrêter à la guest house Sunrise sans trop de conviction. Je passe deux nuits dans une cabane de deux étages chambre en haut et douche wc et lavabo en bas. L’escalier est un peu raide, mais c’est quand même original. Je n’arrive pas vraiment à apprécier mon logement même si c’est le seul endroit qui vend de la bière sur cette île !! Décision prise de partir après la deuxième nuit.

Avec un peu de chance je trouve une chambre au Sea View, ( au même endroit que le club de plongée) à moi la belle hutte avec salle de bain s’il vous plaît. Je laisse mon passeport et mon permis de séjour pour que le gérant fasse le nécessaire et je m’installe dans ma nouvelle hutte.

Laisser un commentaire