Le Mont Bromo, en route vers le sommet

De retour de visite des temples, une sieste s’impose car sinon impossible de survivre à cette cadence. Surtout que dés le lendemain beaucoup de routes et aussi de marche à pied sont au programme pour pouvoir parvenir au sommet du Mont Bromo (Gunung Bromo) un volcan de l’île de Java. Il culmine à 2 200 m d’altitude et est encore actif. Même s’il n’est pas le plus important volcan de l’Indonésie, il reste très visité des touristes.

Pour plus de simplicité je prends un pack touriste qui inclus le transport jusqu’au Mont Bromo, la nuit d’hôtel, le repas du midi, le retour vers Denpassar. Quelques précisions s’impose : avec le prestataire touristique utilisé, l’hôtel que vous choisissez à une importance seulement pour le prix. En fait le prestataire à déjà des hôtels avec qui il travaille. Pour moi concrètement cela n’a strictement rien changé. Au contraire j’étais plus prêt du site du Bromo.

Après plus de 10 heures de route j’arrive tardivement au village le plus proche du Bromo : Cemoro Lawang. Il est situé à environ 2 000 m d’altitude. On me donne la clef de ma chambre et direction le dodo. La nuit sera courte car pour voir le lever du soleil il faut partir à 4 heures du matin. Ensuite il reste au moins 1 heure de marche pour rejoindre le sommet du Bromo.  Un conseil emporter une lampe frontale.

Il est possible comme pour les temples d’aller voir le lever de soleil sur le Mont Bromo depuis le point d’observation 1 sur le mont Pananjakan (2770 mètres). Il est accessible par une route emprunté par de nombreux bus et jeep qui emmènent des touristes (15 min. depuis le village de , sinon 3h de marche à pied). Certaines personnes avec qui j’ai pu discuter pendant ce long voyage, on choisit cette option. Pour moi hors de question vu la cohue des temples. ( Pour info ce jour la, aucune visibilité à cause des nuages).

N’ayant pas choisit cette option, tout comme une camarade de voyage belge, j’entame la marche en pleine nuit. Il n’y a pas beaucoup d’indication et il faut faire attention de ne pas s’égarer et de louper le lever de soleil. Les premiers pas commence dans la “mer de sable” pour aller vers le pied du mont Bromo et escalader celui-ci. Tous les véhicules doivent s’arrêter avant le pied du mont Bromo et de là vous aurez le choix d’y aller à pied ou de payer pour vous y rendre à dos de cheval.

Depuis le temple hindouiste il faudra ensuite grimper un escalier de 253 marches qui mène au bord du cratère qui pue le souffre (c’est-à-dire les œufs pourris). Il faut être très prudent car une fois arrivé en haut de l’escalier vous êtes sur la crête du volcan de nuit avec un sol peu stable. Attention aussi car même si le mont Batok est éteint, le mont Bromo est toujours en activité et peut entrer en éruption à n’importe quel moment.

Après toutes ces recommandations il est important de dire que le jeu en vaut la chandelle. Je me suis régalé à parcourir cette mer de sable et aussi à découvrir le paysage qui m’entoure. Tout est magnifique et en prenant l’option marche à pied, il n’y a personne. Nous étions 4 personnes à profiter de ce spectaculaire spectacle ! Oui je n’ai pas vu le lever de soleil sur le Mont Bromo mais je l’ai vu à partir du Mont Bromo et franchement WAHOU !

Laisser un commentaire