Les animaux sur l’île de Santa Cruz

Voir des animaux sur l’île de Santa Cruz :

Pas besoin d’aller très loin ou de faire plusieurs îles pour voir plein d’animaux.

Bon, vous l’avez compris dans cet article, notre budget était limité, nous sommes restés uniquement sur l’île de Santa Cruz, mais cela ne nous a pas empêché de voir beaucoup d’animaux.

Quoi ? Où ? Je vous raconte tout !

Les animaux marins

Les requins : pas besoin de faire de la plongée sous-marine pour les voir ! Il y en a beaucoup. Minute papillon, soyez sans crainte, il s’agit de requins pointes-noires et de requins pointes-blanches. Ils sont facilement reconnaissables du fait de la couleur noire ou blanche au bout de leur aileron dorsal. Ils sont considérés comme inoffensifs (m’enfin, la prudence est toujours de mise hin, ça reste des animaux sauvages).

On peut les voir au port, le soir surtout, tourner en rond autour des pontons, seuls ou à plusieurs, dans la lumière des spots éclairant l’eau du port. Ça a quelque chose d’assez fantastique à observer.

On les voit également à la plage de Tortuga Bay, il suffit de rester les pieds dans l’eau, ils nagent au bord de l’eau, ou près de la mangrove. On peut les observer d’un peu plus près en s’armant de masques et de tubas. Plus on s’éloigne du bord, plus ils deviennent gros. Restez évidemment à bonnes distances et ne les titillez pas.

Enfin, pour observer d’autres espèces de requins, notamment les requins-marteau, une excursion en plongée sous-marine est nécessaire. Venez lire notre expérience ici.

Les tortues marines : on en a également vu beaucoup. Nous en avons vu une ou deux sur le port de Puerto Ayora, juste pointer le bout de leur nez avant de replonger.

Mais c’est surtout à Tortuga Bay que nous en avons vu le plus. Cette baie porte bien son nom. Mais il faut de la patience et être un fin observateur. De la plage de Tortuga Bay, il est possible de voir leur nez remonter à la surface, respirer un peu d’air et hop redescendre. C’est grisant à regarder « Oh regarde il y en a une là » « là bas aussi un petit nez » « hé mais regarde là-bas au fond, il y en a au moins 3 » !! Évidemment, vous commencez à nous connaître, nous ne nous sommes pas contentés de les observer les pieds sur la plage ! Tuba, masque, et même… canoë ! Pour plus de détails, référez vous à notre petite sortie ici.

Les raies : aaaaah les raies, qu’est-ce que c’est beau ! Quel spectacle magique ! Ce n’était pas des raies manta, mais des raies plus petites. De différentes tailles, différentes espèces (à pois ou sans pois), en petits bancs de quelques raies, à des bancs beaucoup plus importants, nous en avons vu beaucoup, nous avons été servis et en avons pris plein les yeux.

Un peu comme pour les requins, il est possible des les observer au port, à la criée, ou les pieds dans l’eau à Tortuga Bay. On vous raconte notre expérience de snorkeling et de plongée sous-marine ici.

Les iguanes marins : ils sont vraiment rigolos à observer. De couleur noire, il faut bien les repérer dans le paysage rocheux volcanique du bord de mer. Ils se dorent la pilule au soleil, étalés de tout leur long. On en trouve de nombreux spécimens entre la Playa Brava et Tortuga Bay. On en voit également à l’embarcadère, puis aux plages à proximité de la Station Darwin. En gros, difficile de passer à côté !

Les lions de mer : ils sont nombreux sur l’île et il est facile de les rencontrer, toujours à distance raisonnable bien évidemment. Ils peuvent lézarder au soleil à l’embarcadère, ou on peut les trouver toujours fidèles au poste à la criée le matin. Bien qu’imposants, ils sont superbement ignorés par les vendeurs de poissons, ce qui offre un spectacle assez rigolo.

Les animaux terrestres

Les iguanes terrestres : ils sont de moins en moins nombreux sur l’île. Leur habitat est très fragile et vulnérable à l’homme. Avec la colonisation et l’apport d’animaux domestiques tels que les chats et les chiens, leur nombre a considérablement diminué. Il existe deux grandes espèces d’iguanes terrestres que l’on ne trouvent qu’aux Galápagos. Il est possible de les voir à la Station Darwin, au même endroit que les enclos d’élevage des tortues terrestres. Il est également possible d’en apercevoir sauvagement lors d’une promenade en vélo sur l’île de Santa Cruz, mais cela reste tout de même très rare.

Les tortues terrestres : si vous vous promenez à pied ou à vélo en dehors de Puerto Ayora, il est possible d’en voir quelques unes, mais il faut tout de même s’éloigner pas mal. Pour être sûr d’en voir, vous pouvez vous rendre à la Station Darwin qui dispose d’enclos d’élevage, c’est gratuit. Vous pouvez aussi vous rendre à la réserve El Chato où de nombreuses tortues terrestres évoluent dans leur milieu naturel. 5$/personne pour une promenade de 45 mins à 1h. Notre expérience ici.

Les oiseaux

Les pélicans : Majestueux, impressionnants, ils se laisseront photographier à l’embarcadère ou à la criée le matin. A Tortuga Bay, on les observe piquer dans l’eau et manger le poisson fraîchement attrapé.

Les fous à pattes bleues : un des emblêmes des Galápagos. On retrouve ces drôles d’oiseaux aux pattes bleues sur beaucoup de tee-shirts ou autre merchandising. C’est un de nos plus gros regrets car nous n’en n’avons pas vu. Ils sont pourtant facilement repérables à leurs pattes très colorées, mais apparemment ce n’est pas sur l’île Santa Cruz qu’il y en a le plus. Selon les locaux, il aurait fallu aller sur l’île Isabela.

Les grandes frégates : autre emblême des Galápagos, ils se repèrent facilement cette fois grâce à leur gorge rouge qu’ils peuvent gonfler pendant la période des amours afin d’attirer les femelles. Nous en avons vu quelques uns à la criée, perchés sur les poteaux électriques.

Les pinsons de Darwin et les parulines : petits moineaux des Galápagos, nous les avons observé lors de notre promenade à Los Gemelos. Cette petite boucle d’1km5 traverse une forêt d’escalesia, habitat privilégié de ces petits oiseaux.

Il est aussi possible de voir des cormorans, des grands hérons bleus, des albatros, des mouettes. Nous en avons aperçu à plusieurs reprises.

Il est vrai que nous n’avons pas beaucoup de photos, et nous en sommes désolés, mais il y a une explication à cela. Pour en savoir plus, venez lire notre épisode du Costa Rica ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.