Lovina Beach : what’s your plan today sir ?

 

Lovina Beach : what’s your plan today sir ?

Nous quittons l’île de Java à Banyuwangi après notre nuit blanche passée sur le Kawah Ijen. Nous allons au guichet afin de retirer nos billets de ferry, et ça tombe bien, il y en a un qui part dans quelques minutes ! Nous embarquons, nous nous installons à l’intérieur, et le trajet durera 50 mins. Nous débarquons sur l’île de Bali, à Gili Manauk. Seulement quelques kilomètres d’écart et pourtant nous changeons de fuseau horaire : +1h. On ne l’avait pas vu venir celle-là.

Quelques mots sur l’île de Bali

Bali est une île très riche aussi bien au niveau culturel, religieux, géographique. Son nom signifie « l’île des Dieux »

Géographie : Bali possède des plages de sables fin, des régions montagneuses, des jungles luxuriantes, des volcans, des rizières en terrasse, des lacs, des falaises. Le paysage est varié. Le Nord du pays serait moins touristique que le Sud, donc plus paisible et authentique.

Religion : plusieurs religions co-existent. Alors que la religion islamique est prédominante dans les autres îles de l’Indonésie, la religion principale de Bali est l’hindouisme. 93% de la population le pratique.

Culture : l’île de Bali a sa propre langue, différente de l’Indonésien des autres îles. Il existe sur l’île de nombreuses danses et musiques traditionnelles. On aura l’occasion d’en reparler dans d’autres articles à venir.

Niveau économique, de nombreux Balinais ne vivent que du tourisme. Pendant la pleine saison touristique, il serait alors indispensable de réserver ses hébergements à l’avance. Nous nous n’avons pas eu ce problème, étant en saison des pluies, saison creuse du tourisme. Nous avons beaucoup entendu dire que Bali c’était « surfait », « blindé de touristes », « moins authentique qu’avant », « sale », etc…du coup, nous n’avons pas eu cette sensation, et c’est tant mieux.

En contrepartie, étant en saison creuse, nous avons été énormément sollicités par les habitants. Tous les 5 mètres on entendait des « taxi ? », « what’s your plan today ? », « where do you stay ? », « just looking in my shop », nous avons été abordés sur la plage, dans les restaurants, dans la rue, sollicités par notre guesthouse, etc. Mais quand on sait qu’ils vivent principalement du tourisme, peut-on vraiment leur en vouloir ? En tout cas, nous répondions tout le temps avec politesse et humour.

Nous avons surtout ressenti ces sollicitations à Lovina Beach et à Ubud.

Notre arrivée à Lovina Beach

Une fois débarqués à Gili Manauk, nous recherchons un bus en direction de Lovina Beach, notre prochaine destination. Nous éconduisons les chauffeurs de taxi qui essaient tant bien que mal de négocier avec nous. Chacun y va de son prix, qui va de 400 000 IDR (24€) à 250 000 IDR (15€). Nous indiquons que nous préférons prendre le bus. Beaux joueurs, ils nous accompagnent jusqu’à la gare routière (tout en tentant de négocier encore). Nous grimpons dans le bus, au confort rudimentaire, où il y fait une chaleur étouffante. Le bus démarre, nous ouvrons les fenêtres pour avoir un peu d’air. Nous commentons entre nous la conduite sportive du conducteur et nous observons les montées et descentes des passagers en court de trajet. 2h15 de bus plus tard, nous demandons au chauffeur de nous larguer dans le centre de Lovina Beach.

A peine les pieds posés au sol que nous sommes sollicités de tous les côtés : hébergement ? Taxi ? Snorkeling ? Dolphins ? Oula oula oula, on va d’abord se poser dans un resto, manger, réserver notre hébergement tranquilou sur booking et on verra après.

Nous nous dirigeons vers la guesthouse, fraîchement réservée, située à quelques pas. C’est vrai que nous ne sommes pas discrets avec nos gros sacs-à-dos, aussi le chant des sollicitations reprend. Nous posons nos affaires dans la guesthouse. L’endroit est très beau. Il y a un grand jardin très vert, très bien entretenu, qui dessert des petits cottages. Nous prenons possession du notre, très beau également, grande chambre et salle de bain ouverte (Antoine part courageusement à la chasse aux araignées géantes présentes dans la baignoire et sous la douche…le cauchemar suprême quoi). A peine arrivés à la guesthouse, on nous saute dessus pour nous présenter toutes les excursions possibles à faire à Lovina Beach et ses alentours. On écoute avec politesse et on dit qu’on va y réfléchir.

La ville de Lovina Beach

Lovina Beach est une station balnéaire qui se trouve sur la côte nord de Bali. Le littoral est composé de longues plages de sable noir, sable volcanique, ce qui donne un charme indéniable.

Les dauphins

Pavés de trottoirs dauphins, plaques d’égout dauphins, statue dauphin, décos murales dauphins, souvenirs dauphins, … à votre avis, sur quoi se base le tourisme dans la ville de Lovina Beach ? Un indice, ça commence par « Dau… » et ça finit par « …phin ». En effet, l’activité touristique principale est d’allée voir les dauphins au large des côtes.

Nous avons lu beaucoup de choses négatives sur le sujet : hordes de touristes, traques des dauphins, multitudes de bateaux, … On se dit qu’on est hors-saison, qu’il y aura sûrement moins de monde. Et puis, comment y échapper ? Et puis c’est vrai, on va l’avouer, on a très envie de voir des dauphins.

Les prix sont les mêmes partout, nous prenons l’excursion avec notre guesthouse.

Réveil à 5h30, on rejoint notre bateau qui nous attend sur la plage à 6h. Nous serons 4 dans la petite embarcation, plus le capitaine. Nous nous éloignons les côtes, il y a effectivement quelques autres bateaux sur l’eau, seulement une dizaine, on se dit que c’est plutôt cool. Très vite nous voyons nos premiers ailerons, waaaah ! On regarde autour de nous, et nous sommes une trentaine de bateaux maintenant…oui effectivement, c’est beaucoup. Mais la mer c’est grand, ça se disperse un peu, chacun dans la recherche des bancs de dauphins.

Certains bateaux se jettent effectivement sur les dauphins dès qu’ils pointent le bout de leur nez et les « pourchassent », ça pose question niveau éthique.

Nous avons de la chance, notre capitaine est plutôt zen, il garde ses distances des autres bateaux, ils ne foncent pas sur les dauphins, il conduit doucement, et tout ça, ça nous empêchera pas de voir de nombreux dauphins jaillir hors de l’eau et faire quelques pirouettes ! Quoiqu’on en dise cela reste un superbe moment d’1h30 au lever du soleil, que nous ne regrettons pas.

Le snorkeling

Il existe différentes formules et différents prix pour les excursions de snorkeling. Beaucoup nous proposent l’excursion jusqu’à l’île Menjangan qui se situe à quelques heures de trajet de Lovina Beach. Un peu cher et un peu loin, nous préférons faire une session de snorkeling dans les environs.

Après le petit-déjeuner, nous prenons la même embarcation avec le même capitaine que pour l’excursion de dauphins.

Le bateau nous éloignera à 5 mins des côtes de Lovina Beach, dans un endroit balisé par des bouées. Près de la côte, nous ne voyons pas vraiment le fond, à cause du sable noir. Ici, c’est tout simplement splendide. Rien qu’en se penchant du bateau nous voyons une eau turquoise, limpide, de nombreux poissons et coraux. C’est engageant ! Le bateau s’accroche à une bouée et nous laisse quartier libre pendant 1h. Nous sommes les seuls, nous nous jetons rapidement à l’eau. Tout aussi prometteur qu’à la surface, les fonds marins sont extraordinaires. Nous reconnaissons des poissons que nous avions déjà vu, mais nous en découvrons aussi des nouveaux.

Le reste du temps

Le reste du temps, nous avons fait du shopping, nous avons bullé sur la plage de sable noir, nous avons bu des jus de fruits frais ou des smoothies, nous avons été à la recherche d’un resto pas trop cher (les prix ont doublé par rapport à l’île de Java, cela nous a fait bizarre), nous avons discuté avec des personnes qui semblaient désintéressées mais qui au final avait toujours sa petite sacoche de souvenirs à nous présenter au bout d’un moment, nous avons découvert une faune qui a aussi doublé de volume par rapport à l’île de Java (araignées et geckos notamment), nous avons laissé passer quelques averses, nous avons découvert et admiré les nombreuses offrandes qui ornent les rues, véhicules, seuils de maison, comme partout ailleurs sur l’île de Bali.

Les autres activités possibles (mais que nous n’avons pas testées)

  • tour en voiture pour découvrir les environs : rizières, temples, cascades
  • randonnées, trekking
  • plongée sous-marine
  • spectacle de danse traditionnelle en saison
  • visiter les villages de pécheurs
  • massages
  • cours de cuisine

Nous quittons Lovina Beach plein d’images en tête. Nous voulions faire une halte dans le centre de Bali, mais les hébergements étaient vraiment chers, nous avons préféré continuer notre route vers la ville d’Ubud.

Infos pratiques :

  • Prix d’une place de ferry de Banuywangi à Gili Manauk : 6500 IDR soit environ 0,40€
  • Prix d’une place de bus de Gili Manauk à Lovina Beach : 50 000 IDR soit environ 3€15
  • Prix d’une nuit en chambre double avec ventilateur à Puri Manik Sari Cottage : 153 000 IDR soit environ 9€37
  • Prix par personne d’une excursion dauphin : 100 000 IDR soit environ 6€20
  • Prix par personne d’une excursion snorkeling au large des côtes de Lovina Beach : 100 000 IDR soit environ 6€20
  • Dejeuner pour 2 dans un warung : 40 000 IDR soit environ 2€48
  • 1 bouteille d’eau à Lovina Beach : 4000 IDR soit environ 0,25€
  • Ticket de mini-van de Lovina Beach à Ubud : 130 000 soit environ 8€06

Laisser un commentaire