Moscou se refait une beauté

 C’est un peu la tête dans le gaz, après une nuit passée dans le train, que nous sortons de la gare de Moscou. Nous sommes accueillis par une brume épaisse, qui cache une partie des hauts buildings et un petit crachin breton. Pas très encourageant il faut l’admettre. Est-ce la fatigue ? Le temps tristounet ? Le brouhaha du quartier des 3 gares ? L’écriture du métro uniquement en cyrillique ? L’accueil assez froid de notre auberge de jeunesse qui fait que nous n’aurons pas une 1ère bonne impression de Moscou ? Peut-être. 

C’est vrai qu’il a été difficile de décrocher un sourire à l’employée de l’auberge et d’obtenir un regard ou un bonjour des autres occupants. Nous sommes dans un dortoir de 8, 4 lits superposés et un tout petit couloir. Il y a 3 autres chambres. Mais une seule salle de bain et un seul toilette… Nous nous installons brièvement et souhaitons quitter au plus vite cette ambiance morose et surchauffée. Heureusement, l’auberge de jeunesse est vraiment à 2 pas du centre principal de la ville. À peine quelques pas effectués et un pont traversé, et nous avons une magnifique vue lointaine de la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux et le Kremlin. Nous pressons le pas. Nous apercevons de nombreux travaux, des rénovations de tous les principaux monuments et de nombreuses structures d’exposition qui ne nous permettent pas un accès facile aux monuments et bâtiments. Et cela se vérifiera dans toute la ville, tout au long de ces 3 jours. Moscou se refait une beauté comme dirait Antoine. Nous supposons encore une fois que cela est dû à l’arrivée de la coupe du monde de football l’année prochaine. Nous comprenons également que de nombreuses festivités se préparent : 870 Moscou. C’est la semaine des 870 ans de la ville. Il y a des animations un peu partout. Ce week-end ce sera la grande fête : spectacles, feux d’artifice, visites gratuites, etc…malheureusement, nous serons déjà repartis.

Après s’être frayé un chemin entre les touristes, nous approchons de près cette fameuse cathédrale. Elle est splendide. Quelques pas plus loin se trouve la place rouge, que nous ne verrons pas en intégralité à cause des festivités. Nous apercevrons donc de loin le mausolée de Lénine. Nous longerons la luxueuse galerie commerciale Goum et le musée national d’Histoire, imposant bâtiment de briques rouges. Nous longerons également le Kremlin, où à l’intérieur de ses remparts se trouvent le palais des armures, le fonds des diamants, la cathédrale de l’Annonciation avec ses 9 bulbes majestueux, le clocher d’Ivan-le-Grand (le plus haut de Russie : 81m), la cathédrale de L’Assomption Ouspenskii. Tous ces monuments sont visibles à partir de n’importe quel point de la ville tellement ils sont impressionnants. Ils seront un bon point de repère.

Durant ces 3 jours nous avons également vu le théâtre du Bolchoï, avec une fresque murale de street art graffée non loin de là, la gigantesque et très impressionnante Cathédrale du Christ-Saint-Sauveur, dont l’intérieur, également immense, est à couper le souffle.  Nous serons passés devant de nombreux monuments, bien que tous en rénovation, aussi magnifiques les uns que les autres : l’Eglise Saint-Jean-le-Guerrier, la maison Igoumnov (qui est aujourd’hui l’ambassade de France…la classe !), la maison de l’amitié où se trouvent de nombreuses moulures de coquillages sur sa façade, le couvent Saintes-Marthe-et-Marie qui nous séduira par sa simplicité et sobriété, l’Eglise de la Résurrection-de-Kadachi, le Monastère de l’Epiphanie, l’Eglise Sainte-Trinité de Nikitniki coincée entre de grands immeubles, quant à la rue Varvaka, complètement en travaux, elle est bordée de somptueux monuments…tous en rénovation….

Nous avons beaucoup apprécié flâner dans les nombreux jardins de la ville, surtout avec un temps plus clément au fil des 3 jours, tous constellés de nombreuses statues. Spéciale mention pour le Parc des Arts Muzeon puis le fameux parc Gorki.

Avec le passage Tretiakov notamment, nous aurons également vu de nombreuses boutiques de luxe, françaises, italiennes, etc.

Pour résumer, bien que très animée, Moscou nous a semblé plus froide que Saint-Pétersbourg. Plus touristique. Plus luxueuse. Moins accessible. Nous en avons pris plein les yeux et c’est aussi ce que nous attendions de la Russie il faut bien l’avouer.

 Infos pratiques :

– ne pas s’inquiéter du côté revêche des Moscovites, ils ont un cœur qui bat sous cette carapace, si si !

– prix d’un ticket de métro : 55 roubles (0,80€)

– prix d’une nuit à notre auberge de jeunesse pour 1 pers : 585 roubles (8€55)

– toutes les gares sont à l’heure de Moscou, quelque soit le décalage horaire entre les différentes villes de Russie

2 réflexions au sujet de « Moscou se refait une beauté »

  1. Salut les 2 voyageurs,
    Quel plaisir de prendre enfin de vos nouvelles par l’intermédiaire de votre site.
    On voit que votre vie suit le train-train quotidien (transibérien/transmogolien), et ça n’a plus de mystères pour vous.
    Quelles sont les températures actuelles ?
    A bientôt sous d’autres cieux !
    Alban et Ludo

    1. Coucou à tous les deux ! On s’habitue bien à notre quotidien de voyageur. À l’époque de l’article, les chèches offerts nous ont bien été utiles ! Aujourd’hui, ils sont dans les sacs car nous avons une trentaine de degrés au Myanmar 😬 ☀️ A bientôt sur la route ! Bises.

Laisser un commentaire