Parc Oriental de Maulévrier

C’est par une journée chaude et ensoleillé que nous visitons le parc oriental de Maulévrier, en compagnie de Fred. Après quelques péripéties d’ordre GPS, nous arrivons à bon port. Nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée mais ce n’est pas non plus la grande foule, heureusement.

Petit retour en arrière :

Au xviie siècle, Edouard-François Colbert achète les restes de l’ancienne forteresse de Maulévrier et fait construire un nouveau château. Le parc est créé entre 1899 et 1913, et fait alors partie du domaine du château Colbert, propriété du l’industriel maulévrais Eugène Bergère depuis 1895.

Le concepteur de cet espace en est l’architecte parisien Alexandre Marcel (1860-1928), concepteur du pavillon du Cambodge à l’Exposition universelle de 1900, qui venait tout juste d’épouser la fille de Bergère, Madeleine. Ainsi, il habite souvent dans le château, dont il refait les décors et peut superviser l’aménagement paysager d’inspiration japonaise. Après sa mort, son épouse continue à y résider jusqu’à son propre décès en 1945, après quoi le parc tombe dans la désolation pendant 40 ans. Le parc est cédé en 1945 et 1954.

Les éléments Khmers du parc sont reproduits à partir de moules des pièces exposées lors de l’Exposition universelle de 1900.

En 1977, la propriété du château est scindée en trois. La commune de Maulévrier rachète le parc en 1980, alors complètement abandonné. L’inauguration officielle a eu lieu le 15 juin 1985. La restauration commence en 1987, basée sur des photographies et des souvenirs. Cette même année, des enseignants des universités horticoles de Tokyo et Niigata reconnaissent 12 hectares du site comme étant inspirés de jardins japonais de l’époque d’Edo. En 2004, le jardin est labellisé « jardin remarquable » par le ministère de la Culture.

Le parc oriental de Maulévrier fête ses trente ans d’ouverture au public en 2015. À cette occasion elle accueille une exposition itinérante retraçant la période 1985-2015.

Ce parc de 29 hectares est aujourd’hui le plus grand jardin japonais d’Europe. Le parc oriental de Maulévrier contient les espèces d’environ 300 plantes, dont azalées, camélias, rhododendrons, érables japonais, ginkgo bilobaet bien d’autres. Il y a aussi une exposition permanente de bonsaïs et de céramiques. Chaque année les journées d’exception présentent des animations et œuvres de Land art.

Nous nous sommes laissés portés par cette atmosphére pour découvrir et admirer les différentes espéces qui composent ce parc mais aussi les différentes tailles des arbres toujours dans l’esprit de la culture japonnaise. cette excursion fut très agréable, aucun bruit ou presque ne vient perturber ce parc et cela est très appréciable.

Je vous laisse prendre le temps de parcourir à votre tour les photos pour vous donner un aperçu du parc et de son ambiance. De notre coté la décision est prise de revenir à l’automne et au printemps pour découvrir le parc sous ses plus belles couleurs. et pourquoi pas cet hiver si la neige est présente!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.