Petit guide du Koh Tao pratique

Koh Tao est située à l’est de la côte de la province de Surat Thani, avec deux îles voisines, Koh Phangan et Koh Samui. Son nom signifie “l’île de la tortue” du fait que des tortues y vivaient autrefois.

Venir et repartir de Koh Tao

Nous sommes partis de Bangkok et nous sommes revenus à Bangkok.

Pour l’aller, nous avons pris un billet combiné Bus + bateau dans une agence située dans le quartier de Khao San Road. Nous avons comparé plusieurs agences, mais à chaque fois les mêmes prix étaient proposés. A savoir : 1100 bahts/pers en bus de jour et 850 bahts/pers en bus de nuit. Comme vous le savez, nous ne gardons pas un très bon souvenir des bus de nuit. Nous avons donc préféré prendre le bus de jour qui partait à 6h du matin.

Le bus a mis 8h de route, non-stop ! Aucune pause pour se détendre les jambes, aucune pause déjeuner (nous n’avons que quelques malheureuses cacahuètes), heureusement qu’il y avait des toilettes à l’intérieur du bus. Bon, il faut dire qu’il y a une bonne raison à cela. En effet, pendant la route, sous la pluie une bonne partie du temps, nous avons du traverser des inondations ! C’était très impressionnant ! Nous avons vu des personnes noyer le moteur de leur scooter, des maisons et des boutiques inondées, des voitures avec de l’eau jusqu’en haut des roues. Antoine et moi étions aux premières loges, au 2ème étage du bus, tout devant, avec une vue panoramique. Le bus a donc pris beaucoup de retard, sachant que le bateau nous attendait après. Après les 8h de route, nous sommes dirigés très rapidement vers le bateau pour 1h40 de trajet qui se déroulera sans encombre.

Pour le retour, nous avons réservé notre trajet bateau + bus dans notre hôtel. Le taxi gratuit jusqu’à l’embarcadère est un certain avantage (voir plus loin). Le trajet en bateau a été, comment dire, très mouvementé. En effet, la mer était loin d’être calme, il y avait de grosses vagues qui secouaient pas mal le bateau. Nous étions comme dans un manège à sensation, le cœur soulevé aux moindres mouvements. Nous ça va, on est résistants, mais autant vous dire que c’était « Vomito Party » dans le bateau ! Après le bateau, nous avons eu 40 mins pour manger avant de prendre le bus pour 13h. Pour le trajet en bus, rien à signaler, il a tout de même mis 8h, mais à cause des bouchons cette fois-ci et puis nous avons également fait une bonne pause.

L’arrivée à Koh Tao : lorsque vous sortez du bateau, vous trouverez de nombreuses personnes pour vous proposer un taxi. Selon l’endroit où vous résidez sur l’île, vous avez le choix de soit rejoindre votre hébergement à pied, soit demander au moment de réserver une navette gratuite à votre hôtel, soit prendre un taxi (minimum 400 bahts pour faire quelques kilomètres). Autant vous dire qu’il vaut mieux anticiper avec votre hôtel une navette gratuite pour venir vous chercher.

L’île

L’île est très agréable et on y trouve vite ses repères (et ses habitudes).

Elle est composée de 3 villages principaux, qui se ressemblent assez :

Mae Haad = le port, là où vous débarquerez. C’est plutôt animé, on y trouve de nombreuses boutiques, des restaurants, du street food, des agences de voyage, des clubs de plongée, des seven-eleven (petits supermarchés que l’on voit partout en Thaïlande), des pharmacies (pour faire le plein d’anti-moustique ou de crème solaire), des tatoueurs et des masseurs.

Chalok = au sud de l’île. Plus calme, il y a un peu moins de restaurants, boutiques, agences, etc. C’est un village très agréable, les gens sont chaleureux et accueillants.

Sairee = nous connaissons un peu moins car nous n’avons pas eu beaucoup d’occasions d’y aller. Ca a l’air également animé, un peu dans le genre de Mae Haad je pense.

Le climat en novembre

Nous avons séjourné à Koh Tao du 21 au 30 novembre. Il faut savoir que le mois de novembre est le mois le plus pluvieux. Il a effectivement plu, mais la plupart du temps il a plu la nuit. Le ciel est souvent resté couvert, mais avec des températures à 28°c à l’extérieur et dans l’eau, on s’y fait bien et cela ne nous a pas vraiment gêné. Même si les éclaircies donnait une dimension encore plus paradisiaque à l’île. Le temps couvert ne nous a pas empêche non plus de bronzer (de cramer?).

Notre hébergement

Durant notre séjour de 10 jours, nous avons résidé au Tropicana Resort. C’est un hôtel que nous avions réservé via le Club FrenchKissDivers (voir plus loin), car souhaitant faire l’Open Water via leur club, nous avons pu avoir un tarif préférentiel au Tropicana Resort. 400 Bahts la nuit dans une chambre double avec ventilateur et douche froide. En rapport qualité-prix, c’est ce que nous avions trouvé de mieux. L’hôtel est situé à deux pas de la mer (et de la plage quand ce n’est pas marée haute). C’est spacieux, calme, les chambres sont propres et grandes (un grand lit, un petit lit, un petit bureau, un petit balcon avec chaises et table, et une salle de douche). Le personnel y est accueillant et sympathique. Les bémols : pas de petit-dej inclus, pas de moustiquaire, pas d’eau chaude pour la douche.

Le Tropicana se trouve dans le village de Chalok, au sud de l’île.

Les activités

Vous retrouverez le même genre d’activités, où que vous soyez sur l’île : la plongée, le snorkeling, la plage et le bronzage, les massages, les tatouages, les cocktails et la fête, le shopping, la randonnée, le canoë. Je vais vous détailler dans un autre article surtout celles que nous avons testé tout au long de notre séjour : la plongée et le snorkeling.

Les restaurants

Pendant notre séjour sur l’île de Koh Tao, nous avons pris plaisir à plonger, faire du snorkeling et aussi manger de bons petits plats dans les restaurants de l’île. Logeant à Baan Chalok, au sud de l’île, nous avons eu tout le temps nécessaire pendant notre séjour de tester les restaurants et nous sommes maintenant prêts à annoncer notre top 3 de nos restaurants préférés. Il se situe les uns à cotés des autres.

L’Ananas : tenu par un français, nous avons toujours été bien reçu dans ce joli restaurant à la décoration contemporaine. La carte propose des plats locaux, des burgers et des pizzas. Les prix sont corrects et la qualité est toujours au rendez-vous. C’est ici que nous pu nous faire plaisir et ainsi combler un manque de fromage par exemple ou encore manger des burgers maison. Avec un bonus pour le dessert : des crêpes, oui oui vous avez bien entendu, de vraies crêpes accompagnées de choucoulat.

Le Oo OK MO-NAT : le patron nous accueille chaleureusement en nous montrant sa carte et nous sommes déjà enthousiastes à l’idée de manger des plats thaïlandais. Les tarifs ne sont pas excessifs, on peut donc se faire plaisir à petits prix. Même si l’attente peut être un peu longue, une fois les plats devant nous, nous l’oublions et on se régale. Petite mention spéciale pour son riz poêlé au noix de cajou et son omelette renversée accompagnée de ses légumes et de viande le tout accompagné d’un shake fruit (mélange de glace et fruits passés au mixeur)

XXXXX : une petite cabane tenue par un couple très charmant et souriant qui propose une carte simple et vraiment pas cher. Il se situe en continuité de l’Ananas. Le restaurant ne cache rien, n’ayant aucun mur on peut voir toutes les étapes de la préparation de notre futur repas et même après la vaisselle. Nous y avons toujours bien mangé pour un prix vraiment dérisoire. On vous conseille leurs rouleaux de printemps aux légumes ou encore le tofu avec son mélange de légumes accompagné de riz. Le petit truc en plus c’est que l’eau est offerte !

Les moyens de locomotion

Dès votre arrivée sur l’île de Koh Tao vous allez être submergé de demandes surtout celle en lien avec votre déplacement. Il existe quatre modes de locomotion sur l’île mais tous ne sont pas équivalents. 

À pied et à vélo 

Quoique peu onéreuse, cette solution n’est pas à recommander car l’île a des dénivelés très importants. Nous avons vu de nombreuses personnes progresser péniblement sur les routes pentues pour rejoindre une plage. Une autre difficulté est que vous serez vite limités dans vos déplacements.

En taxi

De nombreux taxi se présenteront à vous dès votre débarquement sur l’île afin de vous proposer leurs services. Tous pratiquement auront une carte avec eux pour faciliter la communication avec vous et ainsi conclure l’affaire. Sachez que les tarifs proposés par les taxis sont excessivement chers. Normalement pour rejoindre Baan Chalok au sud, le tarif est de 300 bahts, alors que les tarifs des taxis démarrent à 400 bahts. À vous de négocier ! 

Les trois premiers jours nous devions faire la navette matin et soir entre le sud (pour les cours) et le port (lieu de départ pour la plongée). Ces trajets étaient compris dans notre formation Open Water. Voyez avec votre centre de plongée si les trajets sont pris en charge ainsi vous ne serez pas contraints d’être logés à proximité du club. 

En scooter

De nombreux magasins proposent de vous louer un scooter pour la journée. Pas besoin de chercher le moins cher tous proposent la location pour 150 bahts. Le plus important sera de trouver le bon loueur de scooter car de nombreuses arnaques au passeport sont décrites dans les guides ou sur internet. Cela peut faire peur mais sachez que tous ne procèdent pas ainsi. Suivant les conseils d’une femme rencontrée au centre de plongée, nous avons loué notre scooter sans aucun souci. 

Le principe est simple

– remplir feuille de renseignement avec le temps de la location du scooter

– chacune des parties fait le tour du scooter en prenant des photos 

– vérifier que les freins, clignotants, klaxon, phares fonctionnent

– payer la location à l’avance

Au retour un contrôle rapide est effectué et si il n’y a pas de problème le passeport est rendu. Sinon il faut payer les dégâts que le scooter a subi en fonction d’une grille de tarifs donnée au début de la location.

Au final c’est cette solution que nous aurons choisi car elle permet d’être autonome à un coût modeste. 

La conduite sur l’île de Koh Tao

L’île présente un relief très important et c’est rapidement impressionnant de voir le dénivelé des routes qu’il faut emprunter pour se rendre sur une plage ou à un point de vue.

Il est très important d’avoir un scooter puissant et avec des freins puissants. Par moment cela ressemble presque à de l’équitation tellement il faut se pencher en avant dans les côtes pour éviter au scooter de se cabrer et à l’inverse se pencher en arrière dans les descentes pour éviter de passer par la fenêtre !

Lors de nos premières sorties nous ne faisions pas les fiers et étions très concentrés sur la route (une chance que nous ayons pratiqué la conduite de deux roues dans d’autres pays).

La situation s’est compliquée lorsque nous avons voulu nous rendre la Mango Beach depuis l’un des nombreux points de vue. La route est inexistante sur des portions plus ou moins longues et laisse place à des chemins complètements déformés par les pluies et le passage des 4X4. Le « chemin route » est très escarpé, pentu, raide et plein de crevasses. À un moment le scooter restera bloqué dans une ornière et même en étant deux nous avons eu du mal à le dégager.

Je vous rassure, toutes les routes ne sont pas comme ça et l’accès à de nombreuses autres plages ainsi que les trajets pour rejoindre les différents villages se font sans aucun souci. Vous n’avez donc pas besoin de passer une formation de moto trial avant de partir pour Koh Tao.

Infos pratiques :

– 1 nuit au Tropicana en chambre double (ventilateur et douche froide) : 400 bahts, soit environ 10€30

– 1 repas pour deux (boissons comprises) à l’Ananas : 480 bahts, soit environ 12€42

– Location d’un scooter 24h : 150 bahts, soit environ 3€88

– 1 repas pour deux chez le couple : 160 bahts soit environ 4€14

– 1 billet de bus+boat (et vice versa pour le retour) : 1100 bahts,  soit environ 28€35

 – Désolés pour le peu de photos, nous n’avons que très peu sorti l’appareil photo (pour le préserver du sable)

Laisser un commentaire