Premier pas sur l’Ile de la Réunion

La route des voyages reprend avec une destination qui fait rêver : l’Île de la Réunion. Une chance de prolonger l’été pendant trois semaines. Le seul problème sont mes disponibilités. Après quelques arrangements je suis prêt pour embarquer dans l’avion. Après 9000 kms et 10 heures de vol j’atterris à Saint Denis. A peine sorti de l’aéroport je sens déjà la chaleur de l’île.

Pour rejoindre St Pierre, j’embarque à bord d’un petit van jaune et grâce au 2X2 voies, j’arrive à la gare routière de St Pierre 1h30 plus tard.

L’île de la Réunion est très bien desservie (surtout à l’ouest moins à l’est). Il existe deux types de transport :

   – ligne Z’éclair qui relie Saint Denis à Saint Pierre et St Denis à St Benoît, ces minibus jaunes, de 9 places, sont sans arrêt et un peu plus cher mais on gagne du temps. Les cars jaunes complètent le réseau. Environ 12 lignes permettent, à moindre coût de rejoindre les différentes communes de l’île. Petite astuce : il n’y a pas de bouton pour signaler que l’on souhaite descendre. Les réunionnais tapent dans leurs mains 2 ou 3 fois de suite pour indiquer qu’il souhaite descendre au prochain arrêt.

Une fois à Saint Pierre je cherche le CIRAD afin de trouver Gilles qui à les clefs de l’appartement de Julie et Max (qui sont en visite en France métropole). Gilles est mon premier contact, je prends le temps d’échanger et de prendre des renseignements utiles. Pour moi Gilles est un guide parfait car il connaît très bien son île. C’est un puits de connaissance et il a toujours le sourire.

Après une installation rapide, une petite balade s’impose. La canne à sucre est présente partout. En plus de la canne à sucre, que ce soit au bord des routes où ailleurs, les fleurs et les arbres n’ont rien à voir avec ce que j’ai vu jusque là. Des aloès verra immenses, des fougères arborescentes, des arbres à orchidées, … Pendant mon séjour je ne me suis jamais lassé d’admirer cette flore si riche.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.