Une petite excursion dans les steppes mongoles

Avec notre auberge de jeunesse « Vast Mongolia Tour Guesthouse & Tours« , nous avons réservé un « tour » de deux jours en dehors d’Oulan-Bator. Nous avons choisi une excursion au Parc National Terelj, tout inclus : le chauffeur, le guide anglais, la nourriture, l’hébergement, les entrées au parc et musée, la ballade à cheval.

Nous serons donc accompagnés par Erica, notre guide, très sympathique. Elle est une mine d’informations et elle est aussi très patiente et à l’écoute de nos baragouinages anglais.

Notre chauffeur sera en fait le gérant de l’auberge de jeunesse. Egalement très sympathique, il se sera pris particulièrement d’affection pour Antoine 🙂

La découverte d’une famille Kazakh nomade : les Kazakhs sont la minorité la plus importante de Mongolie. Ils ont leur propre langue et leur propre culture. Leurs yourtes, semblables aux yourtes traditionnelles mongoles d’extérieur, sont plus colorées et décorées à l’intérieur : de nombreux tapis, couvertures cousues main, coussins, …

A notre arrivée, l’hôtesse nous fait goûter quelques mets traditionnels fait maison : du fromage (très doux),  l' »aaruul » : yaourt déshydraté séché (très fort), du beurre, le gras du beurre, des sortes de petits beignets et le Suutei tsai : thé au lait légèrement salé. Ce fameux thé salé est bu à toute heure de la journée. L’hôtesse nous explique qu’elle peut en boire jusqu’à 6L par jour. Nous avons vu son époux y mettre du beurre et des morceaux de viande.

Durant notre présence auprès de cette famille, nous aurons également l’occasion de manger du Khuitsai : soupe mongole, à base de divers légumes et viandes. Ca ressemble plutôt à une sorte de bouillon avec de la viande, du riz, des pommes de terre, du gras, des légumes. Et enfin une soupe de noodle. C’est plus ou moins la même chose, mais avec des noodles.

Nous avons aidé la famille à traire les vaches (enfin, on a juste essayé) et à garder le troupeau. Antoine s’est improvisé berger quelques temps.

Nous nous sommes également imprégnés du magnifique panorama sur les steppes mongoles en grimpant sur les collines avoisinantes : découverte d’un squelette de mouton (mort l’hiver dernier à cause du froid), observation d’un cavalier mener son troupeau de vaches, un énorme rapace nous aura également survolé pendant quelques temps, et puis ce silence !

Le Chinggis Khaan Statue complex : ce grand complexe, en cours de développement, se situe à une cinquantaine de kilomètres à « Tsonjin Boldog », une place historique et légendaire où Gengis Khan aurait trouvé une cravache d’or. Une statue de 40m de haut, d’acier inoxydable, représentant Gengis Khan chevauchant son cheval, se trouve au centre de ce grand complexe. La statue est orientée vers le lieu natal de Gengis Khan et en face, au loin, on peut apercevoir la statue de sa mère. C’est la plus grande statue équestre du monde. Il est possible de monter jusqu’à la tête du cheval où l’on peut avoir un beau point de vue sur l’ensemble du complexe et les camps de yourtes touristiques en cours de développement.

En entrant dans le bâtiment permettant d’accéder à la tête du cheval, nous y découvrons une botte mongole géante  et une cravache d’or géante. Il y a également un musée ainsi que des boutiques de souvenirs.

Il est également possible de s’habiller avec des costumes mongols typiques ou de s’approcher de près de rapaces (moyennant argent évidemment).

Le parc national Terelj : c’est un endroit pittoresque de hautes falaises de granit qui a été érodé par des forces naturelles créant ainsi un magnifique paysage de têtes de granit comme sculptés par un sculpteur géant. Terelj se situe seulement à 60-70 kms d’Oulan-Bator. Le parc national a été crée en 1993, et couvre une superficie de 2932 km² dans la chaîne de montagne du sud de Khan Khentii. Les endroits les plus visités de ce parc sont la formation de la roche Turtle et le temple de la méditation d’Aryabal.

Le rocher de la Tortue : une intrigante formation rocheuse de 24 mètres de hauteur ressemblant à une tortue. On peut escalader la roche afin d’aller dans le cou de la tortue et ainsi avoir un beau point de vue. A l’abri du vent, à cet endroit, un petit autel a été érigé avec des offrandes.

Le temple de méditation d’Aryabal : situé à flanc de montagne, le petit chemin qui permet d’accéder au temple est bordé de 220 panneaux illustrant les différentes croyances et la philosophie bouddhiste. On avoue que nous n’avons pas tout lu. Après avoir franchi la centaine de marches, il faut se déchausser pour entrer dans le temps et le parcourir dans le sens des aiguilles d’une montre.

Dans le parc, nous avons également eu l’occasion de faire une promenade à cheval, malheureusement sous un vent violent et une pluie glaciale. Pas réellement un plaisir quoi.

Nous avons été heureux de cette découverte du parc national Terelj, cependant, si c’était à refaire, nous prendrions plus de temps afin de nous enfoncer un peu plus dans le parc. Nous ne sommes restés qu’à l’entrée du parc, très touristique ce qui enlève un peu de charme et d’authenticité au parc.

Infos pratiques :

  • Selon la tradition, au moment du repas, ce sont toujours les hommes servis en premier.
  • Il faut entrer dans une yourte avec la jambe droite en premier. Puis il faut se déchausser.
  • Ne jamais passer entre les deux colonnes à l’intérieur de la yourte.
  • Il est évidemment impoli de ne pas gouter les mets que l’on vous propose.
  • C’est à la femme de s’occuper des animaux.

4 réflexions au sujet de « Une petite excursion dans les steppes mongoles »

  1. Merci pour toutes ces photos et explications. Je voyage avec vous….ça me donne toujours envie la Mongolie mais j’avoue que je ne pourrais plus dormir par terre..c’est beau d’être jeunes….

    1. J’ai pensé fort à toi lorsque nous étions sur les chevaux mongols ! Promis, si tu pars, je t’offre un petit matelas 😀 (Et je viens avec toi si t’as besoin d’un guide 😋). Bises.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.