Jour 4 Tadapani – Jhinu Rada

Ce quatrième jour est réellement moins fatiguant. Nous passons d’une altitude de 2590 mètres à 1610 mètres. Mais il ne faut pas croire que ça descend tout le temps. Des portions assez raides mais courtes sont là pour me rappeler que je suis bien en montagne!

Dés le réveil j’aperçois des sommets enneigés, joli décor pour prendre son petit déjeuner. Il est déjà l’heure de partir en direction de Jhinu Danda. Ce n’est pas le parcours initial mais je ne souhaitais pas rester une journée entière à Jhinnu Danda pour profiter des sources d’eau chaude. Shere s’est parfaitement adapté à ma demande et m’a fourni une autre proposition de parcours, nous faisons simplement une halte à Chomrong pour ensuite descendre vers Jhinu Danda. Nous filons à vive allure vers notre prochaine étape.

Shere est plein d’agréable attention, en chemin il me rappelle régulièrement de boire et de manger pour éviter tous problèmes pendant la marche. En plus de ça nous échangeons nos vivres pour faire des petits breaks. Bon j’avoue que ce que j’ai a offrir n’est pas d’une grande originalité : barre de céréales, fruits secs. Par contre Shere à dans son sac des mets délicieux, une variété de poire que je ne connais pas (très juteuse), du fromage de Yack. En chemin Shere et Sunam se réapprovisionne en fougère (une fois préparé cela ressemble à des épinards avec peu de goût) et une sorte de poivre sauvage que nous dégusterons au repas du midi.

Nous arrivons très rapidement à Jhinu Danda et une fois que je suis installé dans ma nouvelle chambre, Shere m’accompagne vers les sources d’eau chaude. Après m’être acquitté des droits d’entré, je me change dans des vestiaires rudimentaires et je prends une petite douche rapide (c’est un jet d’eau qui sort des rochers de la paroi) et me dirige vers l’un des deux grands bacs. L’eau est chaude et cela fait énormément de bien. Je savoure ce moment intensément. Le décor est à la fois magnifique et surprenant : un torrent passe juste à coté et j’entends l’eau tel un tonnerre filait le long de la pente. Tout autour une forêt magnifique m’entoure. C’est le paradis de la relaxation. Le seul hic est le retour et oui après avoir descendu sans mal pendant 20 minutes il faut tout remonté. J’ai l’impression de faire un sprint après un massage!!!

Je retrouve mes compagnons de trek au lodge. Vu que nous sommes plus bas en altitude, Shere m’offre un verre d’alcool de millet. Je m’attends à avoir la gorge en feu mais non, au contraire c’est frais et cela se boit tout seul. Enfin c’est ce que je pensais car après la troisième gorgée je sens les vapeurs d’alcool m’envahir, c’est un peu fort quand même!! C’est l’occasion de partager d’avantage et nous nous ne privons pas. J’apprends beaucoup de choses sur le Népal, la montagne les conditions de vie auprès de Shere qui continu comme un étudiant d’apprendre de plus en plus notre langue et me demande de l’aider dans cette démarche. Je deviens un prof de français pour un soir!!

Laisser un commentaire