Tortuguero, petit havre de paix caché au milieu de nulle part

Le trajet de San José à Tortuguero

Réveil à 5h30, nous prenons un taxi à 6h10, direction le terminal de bus de Caribe.

Nous trouvons le quai, mettons les bagages en soute, et là oh la la il y a déjà beaucoup de monde ! Le trajet se déroule bien, nous découvrons des paysages très verts, très luxuriants, c’est vraiment beau.

Nous arrivons à un terminal de bus à Cariari après 1h45 de route. Nous restons dans ce même terminal et attendons le bus pour aller à La Pavona – embarcadère. Le bus arrive, vide. Il part et s’arrête dans un autre terminal de bus à Cariari où là il se remplit en 2 secondes ! Le bus fera plusieurs arrêts en cours de route et nous arriverons à l’embarcadère de La Pavona après environ 1h de trajet.

A La Pavona, une personne nous présente les excursions possibles à faire sur Tortuguero et à quels coûts. Sur internet, nous avions vu des prix similaires aux siens, le gars est sympathique, aussi, on se lance avec son agence.

Ensuite il nous faut prendre un bateau jusqu’à Tortuguero (compris dans le prix). Nous suivons le cours d’eau étroit de la rivière La Suerte. Le cours d’eau est sinueux, l’eau est marron, nous traversons la jungle, c’est vraiment superbe, encore plus quand les rayons de soleil s’en mêlent. Nous voyons quelques oiseaux et quelques iguanes verts fluos.

Après 40 mins, le cours d’eau s’élargit et encore 25 mins après nous arrivons à Tortuguero.

San José terminal El Caribe → Cariari terminal → La Pavona embarcadère → bateau pour Tortuguero → Tortuguero

Que faire à Tortuguero

Nous sommes accueillis par un jeune homme qui a nos noms et qui nous accompagne jusqu’à notre auberge de jeunesse à quelques minutes à pied. Nous passons devant des petits restaurants, agences d’excursion (qui pratiquent le même prix que nous avons payé), et des boutiques d’artisanat/souvenirs.

Nous sommes très bien accueillis à l’auberge de jeunesse et bien installés. Les deux ventilos de la chambre ne seront pas de trop car il fait très chaud.

Se baigner

Il y a une plage juste à quelques pas de notre hébergement, après avoir déjeuner, on enfile direct nos maillots de bain et partons serviette de plage sous le bras.

Nous nous installons sur la plage de sable noir et nous observons les grosses vagues. Pas assez grosses pour nous faire peur, nous nous élançons dans la mer des Caraïbes qui est très bonne, un régal. Le courant est très très fort, aussi nous ne nous éloignons pas du bord, car on a vite fait de se faire emporter, surtout avec des grosses vagues comme on a eu !

Randonner et observer les animaux

Il est possible de parcourir le parc national. Pour une de nos excursions (voir ci-dessous), nous avons du acheter un billet d’entrée pour le parc national. Après l’excursion, nous avons donc pu faire la randonnée à l’intérieur du parc.

Nous nous lançons sur le « Jaguar Trail ». Ce n’est pas une boucle mais un chemin qui fait 5 km aller-retour, à faire en 1h30 à 2h selon le panneau indicatif.

Nous pénétrons rapidement dans la forêt, qui est magnifique. Encore une fois, nous sommes quasiment seuls (il est encore tôt le matin), et nous marchons très (trop?) lentement pour ne pas effrayer les animaux mais aussi pour prendre le temps de tout observer : en l’air, dans les feuilles, sur la terre, il faut avoir des yeux partout. Mais les oreilles sont également utiles « écoute par là « oh ça bouge » « oh un singe » ! Nous avons donc pu observer un singe, puis deux, puis trois, puis tout un groupe !! waaah superbe !! Il y a beaucoup de mamans avec leurs bébés. On s’amuse à suivre leur parcours dans les arbres. Après avoir passé un certain temps la tête en l’air, nous poursuivons notre route. Nous suivons un chemin parallèle à la mer. La forêt est dense, c’est extraordinaire. On y voit des écureuils à de nombreuses reprises, des papillons, de nombreux lézards, des fourmis qui transportent des morceaux de feuilles sur plusieurs mètres en file indienne (si si, je vous assure, c’est passionnant à observer), des libellules… mais on aura aussi et surtout vu, un paresseux !! c’est trop mignoooooon ! On est excités comme des puces et on le photographie au moins 1000 fois sous toutes ses coutures ! Bon faut dire qu’on a le temps car il ne bouge pas beaucoup hin. On tombe en adoration devant cette boule de poils. Bon il faut bien continuer le chemin. Grâce à un guide d’un couple nous voyons un serpent (d’ailleurs, pas besoin de prendre un guide pour cette randonnée hin), nous verrons également des iguanes, des geckos, des basiliques. Nous arrivons enfin au bout du sentier après …. 3h de marche ! Oui, nous avons été très lents mais c’était vraiment super ! Nous repartons en sens inverse, un peu plus vite qu’à l’aller tout de même (l’appel du ventre!).

Manger et boire

Pinto : rien de mieux qu’un pinto le matin pour être plein d’énergie pour la journée. Le pinto c’est du riz et des haricots noirs mélangés. Avec des œufs brouillés, c’est encore meilleur : pinto con huevo !

Jus de coco : on vous proposera sûrement un bon jus de coco….et si vous êtes sympas, ils ajoutent un peu de rhum !

Partir en excursion

Excursion de nuit :

A 18h40, nous sommes devant l’agence, prêts pour notre excursion de nuit : pantalon long, chaussures fermées et badigeonnés d’anti-moustique. Le guide nous remet un lampe de poche par couple. Nous nous éloignons de la ville et nous nous enfonçons dans le noir, dans un sentier entouré de jungle, entre mer et rivière. Très vite, notre guide Saul, nous montre les premiers spécimens à observer : de gros insectes, cousins lointains de criquets ou sauterelles. Ils sont rouges et noirs et certains sont assez impressionnants par leur taille.

Nous voyons ensuite notre premier reptile, une sorte de gros lézard, puis très vite un petit gecko. Notre guide a l’œil pour repérer ces bestioles qui se fondent dans la nature. Il repère un petit serpent tout vert sur des feuilles toutes vertes, trop fort. Puis un autre serpent gris/marron. Nous apercevons furtivement un opossum, puis un basilic. Nous nous enfonçons de plus en plus et nous voyons une petite grenouille. J’aperçois avec le guide les fesses d’un tatou mais il est trop rapide. Après plus d’une heure à être dans la forêt, nous passons côté plage. Nous devons éteindre nos lampes de poche pour ne pas déranger les tortues. Nous marchons dans le noir, à la lumière furtive des éclairs de l’orage qui gronde non loin de là. C’est un spectacle magnifique, beaucoup plus beau que les tortues…..qui ne sont pas là malheureusement. Nous rentrons après 2h de marche.

Avis mitigé, c’était chouette, mais c’est quelque chose que l’on aurait pu faire nous-même, sans la présence d’un guide (même s’il a de bons yeux).

Excursion en bateau :

Il faut se lever très tôt car il faut être à l’agence à 5h40 du matin. Eh oui, c’est le matin très tôt que l’on a le plus de chance d’observer des animaux.

Nous devons aller acheter nos billets d’entrée pour le Parc National. Il y a déjà un peu de monde bien que le guichet n’ouvre qu’à 6h. Billets en poche, nous attendons notre guide qui nous rejoindra en barque. Nous avons choisi une embarcation sans moteur pour être les plus discrets possible. On enfile nos gilets de sauvetage, prenons les pagaies en main, et c’est parti. Nous quittons rapidement le grand canal pour rejoindre un bras plus étroit de la rivière.

Après 2h de bateau, nous aurons eu le loisir d’observer :

  • plusieurs gros iguanes, ils sont vraiment impressionnants, très beaux, majestueux.

  • plusieurs caïmans, avec leurs yeux jaunes et leurs petites dents

  • des martins pécheurs

  • de grands oiseaux marins tout noir

  • un beau basilique femelle, tout vert

  • un beau basilique mâle, avec la crête en plus

  • plusieurs singes au loin dans les arbres

  • de magnifiques perroquets colorés

Il n’y avait presque personne sur l’eau, les différents groupes/bateaux prenaient des directions différentes, ça a été un moment vraiment apaisant, en communion avec la nature, très respectée dans ce pays. Cette excursion valait vraiment le coup !

Nous avons passé 2 jours et demi à Tortuguero, ce qui nous semble suffisant.

Renseignez-vous bien sur les horaires des bateaux qui ramènent à la Pavona, puis sur les horaires de bus de La Pavona à Cariari. En partant le matin, vous serez sûrs d’avoir des correspondance.

Nous voulions prendre le bateau de 9h, que nous avons loupé, nous avons donc pris le bateau de 10h45, pour arriver à La Pavona 50 minutes après et choper un bus à 13h direction Cariari.

Notre prochaine destination, Puerto Viejo de Sarapiqui, est à découvrir ici !

Infos pratiques :

Droit d’entrée au parc national de Tortuguero : 15$/personne soit environ 13€40

Hostel Tortuguero 7backpackers : 16€/personne/nuit, petit-déjeuner inclus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.