Le transsibérien, quelques explications pour mieux le vivre.

Nous avons passé un certain temps dans le transsibérien pour traverser la Russie de l’ouest vers l’est. Le transsibérien, kézako ? C’est le nom de la voie ferrée qui relie Moscou à Vladivostok avec des trains circulant à une vitesse moyenne de 60km/h. On peut bifurquer en prenant le Transmongolien qui nous amène alors à Pekin en passant par Oulan-Bator. On peut faire autant d’escales que l’on souhaite car sachez qu’il faut une semaine non-stop pour faire un Moscou-Pékin ou Moscou-Vladivostok.

La réservation
Nous avons effectué l’ensemble de nos réservations via le site rzd.ru, soit avant notre départ, soit pendant notre voyage. Ce site est assez simple à comprendre car il est possible de l’avoir en anglais.

Sachez qu’il faut prendre un billet de train pour chaque étape. Nous l’avons fait au fur et à mesure.

Dans notre cas, nous avons fait le parcours suivant : Moscou-Ekaterinbourg-Irkoutsk-Oulan Oudé.

Nous avons créé un compte sur le site rzd.ru et nous y avons effectué 3 réservations sur la ligne du transsiberien (plus une réservation Saint-Petersbourg/Moscou).
Une fois sur le site, il faut entrer le lieu de départ, le lieu d’arrivée et la date de départ (google traduction si besoin de transformer les noms en cyrilliques). Ensuite il vous sera proposé toutes les lignes possibles ainsi que les horaires et les temps de trajet.
Une fois choisie la ligne qui vous convient le mieux, il faut ensuite choisir la classe que vous souhaitez, puis la place. Les prix (en roubles) varient bien sûr en fonction de la classe mais aussi de la place (en haut, en bas, près des WC, etc.)
2-cl. sleeping compt. La deuxième classe correspond à des petit boxs fermés de 2 lits superposés, soit des boxs de 4 personnes. Il y a un petit couloir où se trouvent des prises électriques. Il y a la climatisation.

3cl. sleeping compt. La 3ème classe correspond à un dortoir géant, sans cloison, de 54 couchettes. Il y a des parties de 2 lits superposés, donc de 4 personnes et en face d’un tout petit couloir il y a 2 autres lits superposés (celui du bas peut se transformer en table avec 2 sièges). Pas facile d’expliquer, une photo sera plus parlante. Selon les train, il peut y avoir la climatisation ou non.

Notre expérience : nous avons testé la 3ème classe pour notre 1er trajet Saint-Petersbourg-Moscou. Il s’agissait de 8h de trajet, la nuit. Et notre dernier trajet Irkoutsk-Oulan Oudé (8h de jour). Nous avons choisi la 2ème classe pour les trajets plus longs. Nous n’avons pas testé la 1ère classe. Plus détail ici sur la Vie à bord du transsiberien.

Après la classe, vous choisissez la place ! Upper (en haut d’une couchette) ou lower (en bas). Et vous choisissez dans quel endroit du compartiment (selon places encore disponibles) vous souhaitez être.

Notre expérience : en 3ème classe, nous avons choisi le côté du couloir où les couchettes sont par 2. L’un est en haut, l’autre est en bas. L’avantage, on peut disposer d’une table et de 2 sièges rien qu’à nous et d’une couchette au-dessus. L’inconvénient, le passage incessant des autres passagers qui nous oblige à nous faire tout petit.

En 2ème classe, dans le box de 4, nous avons choisi d’être tous les 2 en haut. C’est plus facile pour communiquer entre nous, les sacs sont accessibles très facilement. Par contre nous n’avons pas de table pour nous. Et il faut être capable de monter et descendre de la couchette avec grâce (ce qui n’est pas toujours simple). De plus, ça nous coupe un peu des autres passagers, c’est moins facile pour discuter avec eux (s’ils parlent anglais).

Ensuite il vous faut compléter l’administratif : nom/prénom/type et n° de passeport,…, ajouter les autres passagers, dire si vous souhaitez des assurances, indiquer les places choisies puis il faut payer.

Vous pouvez ensuite imprimer votre billet ou vous pourrez aussi le montrer via votre téléphone/tablette à la provodnitsa.

(Il y a une mise à jour du site au moment même où j’écris ces lignes, peut être qu’il y a aura quelques différences).

Le décalage horaire
La Russie traverse 9 fuseaux horaires. Pas toujours facile de s’y retrouver. Ce qu’il est important de savoir c’est que toutes les gares et tous les horaires des billets de train sont à l’heure de Moscou. Et cela demande parfois une petite gymnastique réflective pour bien choisir son billet.

Par exemple :

Ekaterinbourg a 2h de décalage avec Moscou. À midi à Moscou, il est 14h à Ekaterinbourg. Jusque là ça va.

Irkoutsk a 3h de décalage avec Ekaterinbourg, soit 5h de décalage avec Moscou.

Bon, imaginez que vous voulez un billet de train pour le trajet Ekaterinbourg-Irkoustk…vous commencez à entrevoir la difficulté ? Tout en sachant que les trajets proposés sont à l’heure de Moscou.

S’il l’on vous propose un départ à 9h, il sera 11h à Ekaterinbourg, alors attention de ne pas louper votre train ! L’arrivée à Irkoutsk sera aussi à l’heure de Moscou. Alors attention, si vous voyez une arrivée à 21h, sachez qu’il sera en réalité 2h du matin à Irkoutsk (d’où l’intérêt d’être vigilant pour votre hébergement une fois arrivés à destination).

Nous, nous avons chacun une montre. L’un gardait toujours avec lui l’heure de Moscou et l’autre l’heure de la ville où nous étions.

Durant notre séjour en Russie, nous avons traversé 3 fuseaux horaires en peu de temps. Nous avons pris à chaque fois le nouveau rythme de notre ville d’accueil.

Laisser un commentaire