vaccins

Un cocktail de vaccins pour un tour du monde

Nous nous sommes rendus au Service des Maladies Infectieuses et Tropicales du CHU d’Angers et plus précisément au « Centre des Vaccinations Internationales et de pathologies des voyages ».

En effet, selon les pays que nous allons traverser, les exigences en terme de vaccination ne sont pas les mêmes partout.

Les consultations se font sur rendez-vous.

Dans un 1er temps, nous avons du remplir un petit questionnaire dans la salle d’attente. Rien de bien sorcier, il s’agit surtout de renseigner les pays que nous allons traverser, les antécédents médicaux importants, les maladies chroniques, etc. Accolé à ce questionnaire, se trouve le programme de vaccination qui nous attend et une partie réservée au médecin.

Nous avons ensuite été reçus par un médecin. Il a étudié notre parcours (quels pays, à quelle période, quel climat à ce moment-là, quelles exigences en terme de vaccination, quels risques, quelle prévention, etc.) et nous a donné tous les conseils adéquates.

Fiches pratiques à consulter :

L’occasion pour le médecin de vérifier également nos carnets de santé et nos vaccinations en cours.

Certains vaccins sont obligatoires en France, avec pour certains des rappels. Pour faire le point et voir où vous en êtes, vous pouvez vous aider de ce petit calendrier des vaccinations.

D’autres vaccins sont fortement recommandés en fonction du public avec lequel on travaille (par exemple Antoine qui travaille auprès d’enfants).

A l’issu de l’entretien, le médecin nous a transmis à chacun notre carnet de vaccinations internationales.

Pratique, il est de la taille du passeport. Par contre, plutôt fragile, il est fortement recommandé de le scanner et pouvoir le retrouver facilement en version informatique pendant le voyage.

Pour récapituler notre entretien :

Les maladies signalées et justifiant une vaccination concernent :

  • La fièvre jaune : pour tout séjour dans les zones tropicales d’Afrique et d’Amérique du sud. Nous sommes donc concernés pour notre périple en Amérique du Sud. La vaccination contre la fièvre jaune est maintenant valable à vie.

  • L’encéphalite japonaise : pour les séjours à risques ou une expatriation dans certains pays d’Asie ou en Océanie. Nous concernant, nous restons en Asie de fin septembre à mi-janvier. Il est donc indispensable d’être vacciné. La vaccination en 2 injections à 4 semaines d’intervalle.

  • L’hépatite A : pays où l’hygiène est précaire, quelles que soient les conditions de votre séjour

  • L’hépatite B : séjours fréquents et prolongés dans les pays à forte ou moyenne prévalence de ce virus

  • La rage : séjour prolongé ou aventureux en situation d’isolement dans des zones à haut risque : Afrique, Asie, Amérique du sud

Dans notre cas, ne nécessite pas de vaccination :

  • Le paludisme : Dans notre cas, le médecin nous a prescrit un traitement au cas où l’infection au paludisme serait avérée. Si au cours de notre séjour nous subissons de fortes fièvres (le thermomètre, élément indispensable à la trousse de secours), et que nous sommes dans une zone à risque, nous devons alors consulter un médecin dès que possible qui fera un test. Si nous sommes atteints de paludisme nous aurons alors un traitement avec nous.

  • L’encéphalite à tiques : pour les séjours en zones rurales ou boisées d’Europe centrale, orientale et septentrionale, du nord de l’Asie centrale, du Japon et de la Chine. Pour notre voyage, nous sommes peu concerné par ce risque. En effet, seule la Russie et la Mongolie sont concernées. Le risque serait présent lors d’importants treks dans de hautes herbes en zone rurale. Selon le médecin, au vue des activités que nous souhaitons faire pour ces deux pays, la vaccination de lui semble pas nécessaire. Par contre, il y a des moyens de prévention à respecter.

Nous avons été ensuite dans la pièce d’à côté où nous avons été accueillis par 3 infirmières en charge de mettre en place notre programme de vaccination et de faire les injections.

Nous avons bien fait de nous y prendre au moins 6 mois à l’avance ! Certains vaccins nécessitent des rappels, d’autres ne sont pas compatibles entre eux et doivent donc être faits à des moments différents, enfin, compte tenu des effets indésirables (fatigue, courbatures) il est difficilement concevable d’être piqué 10 fois le même jour !

Pour notre 1er rendez-vous, ce sera donc 3 piqûres pour Aurèle (même pas peur) et 2 pour Antoine. Nous avons ressenti les effets de fatigue et de courbatures pendant quelques jours.

Notre second rendez-vous, 7 jours après, était l’objet de la seconde injection de la rage. Aurèle a fait une petite réaction allergique sans gravité. Toujours de la fatigue après ce rendez-vous.

Notre 3ème rendez-vous aura lieu 3 semaine après le second, notamment pour le 3ème rappel de la rage.

Bilan :

Le programme s’est déroulé en plusieurs actes :

ACTE I

Aurèle

Antoine

Libellé

Coût

Libellé

Coût

Consultation

28,00 €

Consultation

28,00 €

Acte infirmier

(3 piqûres à 3,15€)

9,45 €

Acte infirmier

(2 piqûres à 3,15€)

6,30 €

Encéphalite japonaise

80,17 €

Encéphalite japonaise

80,17 €

Rage préventif (1/3)

20,38 €

Rage préventif (1/3)

20,38 €

Hépatite A et B

33,80 €

Déjà vacciné

TOTAL

171,80 €

TOTAL

134,85 €

ACTE II

1 semaine après l’acte I

Aurèle

Antoine

Libellé

Coût

Libellé

Coût

Acte infirmier

(1 piqûre à 3,15€)

3,15 €

Acte infirmier

(1 piqûre à 3,15€)

3,15 €

Rage préventif (2/3)

20,38 €

Rage préventif (2/3)

20,38 €

TOTAL

23,53 €

TOTAL

23,53 €

A VENIR

ACTE III

3 semaines après l’acte II

Aurèle

Antoine

Libellé

Coût

Libellé

Coût

Acte infirmier

( piqûres à 3,15€)

Acte infirmier

( piqûres à 3,15€)

Rage préventif (3/3)

Rage préventif (3/3)

TOTAL

0

TOTAL

0

Laisser un commentaire