Une expérience unique auprès d’une famille mongole

C’est ici en Mongolie que nous avons vécues deux nouvelles expériences : le couchsurfing et vivre dans une yourte.

Avant de quitter la Russie nous avons échangé avec plusieurs personnes sur le site couchsurfing, dans une optique de vivre au rythme des mongoles. Très rapidement nous avons eu une réponse favorable. Avant même de rencontrer notre hôte, il nous a mis en confiance par sa grande souplesse pour nous accueillir mais aussi par ses indications claires et précises pour trouver sa yourte.

Nous voilà donc dans le bus (bondé) n° 29, avec nos grands et gros sacs à dos pour rejoindre la fameuse yourte. Après quelques hésitations nous trouvons le bon chemin dans ce labyrinthe de maisons en bois et de yourtes. En découvrant cet endroit nous sommes peu rassurés mais l’accueil que nous réserve notre hôte a vite effacé nos dernières craintes.

Nous voilà installés à table et d’échanger ou plutôt écouter Begzsuren, notre hôte, qui nous donne de nombreuses explications sur lui et sa famille. C’est un vrai plaisir de l’écouter raconter les différentes traditions dans une yourte. Savez-vous par exemple qui faut toujours entrer dans une yourte avec le pied droit, que la place du père (le chef de famille) se trouve toujours au nord, alors que celle des invités se trouve à l’ouest. Ou encore de ne pas se tenir les deux bras écartés sur la porte car cela bloque la chance d’entrer dans la yourte.

Begzsuren et sa famille respecte un rythme de vie et vers 23h il est l’heure d’aller se coucher car demain Begzsuren compte sur nos muscles pour démonter sa yourte et la remonter à un autre endroit.

En attendant cette journée physique il est temps pour nous de dormir par terre avec toute la famille. Au total nous serons sept à dormir dans la yourte. Bergj range et déplace quelques affaires pour pouvoir y installer un fin matelas.

Le réveil à 6h30 est un peu dur, sans jeu de mot avec le sol où nous avons dormi. Chacun rassemble ses affaires de nuit, les range pour retrouver de la place, pour cette nouvelle journée. Nous prenons un petit-déjeuner composé de pain maison et de confiture maison accompagné d’un bon thé chaud.

Avant d’attaquer la phase de démontage nous préparons la pâte pour la soupe de nouilles de notre déjeuner de ce midi. Bon nous n’avons pas la technique mais peut importe, Begzsuren est toujours positif avec nous!

Begzsuren et sa femme commencent à ranger leurs affaires, c’est le signal pour commencer à démonter la yourte. Pas besoin de sortir les meubles pour désassembler la yourte. Nous enlevons d’abord le toit qui est constitué d’une couche protectrice contre la pluie et la neige, et ensuite les couches thermiques faites en laine. Nous poursuivons le démontage par l’armature sur laquelle vient se fixer les différentes couches. C’est un maillage de bois en 5 ou 6 parties sur lesquelles reposent 88 tiges en bois. Nous touchons au but car il ne reste plus que l’élément principal de la yourte : deux colonnes fixées à un cercle (cercle dans lequel vient se fixer les tiges en bois ce qui constitue la base du toit). Ces deux colonnes représentent le père et la mère et il ne faut jamais passer entre les deux. Nous terminons par enlever le plancher pour le disposer sur son futur emplacement.

Peu avant midi nous avons eu la surprise de voir débarquer Arnaud, un autre couchsurfeur, hébergé par Begzsuren quelques jours avant nous. Begzsuren lui avait demandé de venir donner un coup de main. 

Il est déjà midi et il est temps de manger notre soupe de noddles préparée par la femme de Begzsuren et Aurèle. Nous mangeons sur l’ancien emplacement de la yourte avec le soleil et une vue sur une grande partie de la banlieue d’Oulan Bator. Une pause bien agréable avant d’attaquer le remontage.

Nous recommençons notre labeur dans l’autre sens pour avoir un toit ce soir. Eh oui ici on déménage la maison en plus des meubles.

Vu que l’hiver approche à grands pas en Mongolie, Begzsuren a sorti plusieurs couches thermiques pour les disposer autour et sur le toit de la yourte. Une fois tout ceci terminé, nous apportons les meubles et bien sur le poêle qui sert autant pour le chauffage que pour la cuisine.

Nous terminons dans le noir et c’est avec un grand plaisir que nous nous installons à table pour un bon petit repas. Nous terminons la soirée avec des jeux traditionnels : les osselets et des vrais s’il vous plaît. Très rapidement nous tombons de fatigue et c’est dans un dernier effort que nous installons notre lit toujours à même le sol.

Laisser un commentaire