Hanoï : une ville qui vit à 100 à l’heure

Après quelques difficultés pour réserver une place dans l’avion, c’est avec soulagement que nous prenons place dans l’avion qui nous mènera en direction du Vietnam avec comme première étape sa capitale : Hanoï.

Mais avant de découvrir le Vietnam dans ses moindres détails, nous avons une escale de 17 heures en Corée du Sud, à Busan !!! Et oui cela fait long. Alors vu que nous l’avons bien mérité nous avons réservé une chambre dans un bel hôtel à proximité de l’aéroport. Franchement c’est appréciable.

C’est donc le lendemain de notre départ de Mongolie que nous arrivons finalement au Vietnam : frais et opérationnels. Nous prenons un minibus pour rejoindre notre auberge de jeunesse (Hanoï Rocks Hostel) dans le vieux quartier d’Hanoï. Même si cette auberge propose deux bières gratuites tous les soirs ainsi que des Free Walking Tour, nous perdons vite notre sourire. L’auberge est une usine à backpackers et cela se ressent très rapidement : les douches ne sont pas très propres et les équipements sont très usagés. Le staff ne respecte pas ses propres règles (ne pas fumer dans l’établissement par exemple) et à partir de 16 heures l’auberge augmente le volume de la musique et ça jusqu’à 2 heures du mat’ minimum. Avec tous ces arguments nous décidons de partir dès le lendemain matin.

Bon heureusement il y a aussi de belles choses à Hanoï. Nous avons pas mal vadrouillé dans la ville malgré la température élevée et le taux d’humidité tout aussi élevé. Nous avons commencé par un lieu apprécié des Vietnamiens : le Lac Ho Hoan Kiem. La légende dit que le ciel donna une épée au Roi pour défendre son royaume et repousser les Chinois de son pays. Quelques temps plus tard, une Tortue d’or géante est venue récupérée cette même épée pour la rendre à ses propriétaires divins. Pour remercier la Tortue le roi fit bâtir une tour sur une île en plein milieu du lac.

De l’autre coté de la tour de la Tortue se trouve le temple Ngoc Son dit « le temple de la montagne de Jade ». C’est le temple le plus visité de la ville car son accès, par un petit pont rouge, est très apprécié des touristes pour se faire prendre en photo.

Nous élargissons progressivement notre périmètre de découverte dans le vieux quartier d’Hanoï pour que cette ville se dévoile un peu plus à chaque pas. Nous avons admiré la Cathédrale Saint-Joseph avec ses deux tours jumelles dominant une petite place. Le temple de la littérature, dédié à Confucius, est composé de jardins, de 5 cours intérieures, de pavillons et bassins, d’une pagode ainsi que de statues de Confucius ou de ses disciples. Le site du mausolée de Hô Chi Minh où vous pourrez admirer la chorégraphie des soldats qui veillent à ce que chaque passant respecte bien les consignes de ce complexe. Celui-ci abrite également le palais présidentiel, une pagode au pilier unique et le musée Hô Chi Minh.

C’est sans chercher que nous tombons sur les rails du train. Bon d’accord ce n’est pas exceptionnel. Sauf que celles-ci sont posées entre les maisons, vraiment entre les maisons. Les habitants font leurs vies sur les rails mais une fois que le train arrive, tout le monde range ses affaires et reste chez lui le temps que le train passe. Ensuite chacun reprend son quotidien comme si de rien n’était. Si vous avez un peu plus de chance que nous, vous pourrez peut être apercevoir le train qui passe le matin et le soir.

Nous changeons d’époque avec le pont Long Bien qui a survécu aux bombardements pendant la guerre du Vietnam. Il a été réparé mais jamais restauré et c’est pourquoi on a l’impression de regarder un vestige du passé. Pourtant les trains continuent de l’emprunter ainsi qu’un flot continue de deux roues ce qui offre un spectacle impressionnant à nous simples voyageurs. Nous avons longé ce pont de 1 680 m, jusqu’aux escaliers permettant de faire demi tour et jamais le flot de deux roues n’a cessé.

Après toute ces heures de marche, nous sommes ravis de pouvoir nous détendre dans notre nouvelle auberge de jeunesse, Hanoï Hostel Life, beaucoup plus agréable et propre que la première. Nous avons même pris le luxe de se prendre une chambre avec une douche rien que pour nous. Ça nous change et cela fait du bien de se retrouver un peu entre nous même si nous sommes 24h/24 l’un avec l’autre ! Cerise sur le gâteau nous avons le droit à un large choix pour le petit-déjeuner ainsi que des bananes et du thé gratuit tous les jours ! On se sent tout de suite mieux !

A plusieurs reprises nous nous sommes dit que ça serait sympa de tester la street food d’Hanoï. Nous en voyons partout et à chaque fois cela nous mettait l’eau à la bouche. Alors quelle agréable surprise lorsque nous avons découvert que la rue de notre nouvelle auberge de jeunesse débordait de vendeurs et vendeuses de street food. Nous nous sommes laissés tenter par différents mets comme des brochettes de viande, des galettes à la consistance inconnue, des brochettes de beignets sucrés et bien sûr des fruits. Nous nous sommes régalés (enfin presque car Aurèle a fait l’impasse sur les galettes non identifiées). En tout cas c’est quelque chose à tester sans hésiter et cela ne coûte vraiment rien (sauf si vous le faites dans le centre touristique, là vous avez le droit au tarif touriste de luxe pour trois petites boulettes sucrées).

Au total nous serons restés deux jours et demi à Hanoï. Ce qui est suffisant pour découvrir cette ville aux milles facettes. Nous laissons la ville derrière nous pour aller se mettre au vert quelques jours à la campagne.

Infos Pratiques :

– Une nuit en auberge de jeunesse : dortoir 134 000 Dong soit environ 5€/personne. Chambre double 190 000 Dong soit environ 7€ pour 2.

– Prix d’une bière : 15 000 Dong soit environ 0,55 €.

– Transport entre Hanoï et Mai Chau en mini bus : 330 000 Dong/personne soit environ 12 €

– Transport de l’aéroport à l’auberge de jeunesse dans le vieux Hanoï, en mini-bus : 100 000 Dong/personne soit environ 3,70 €

– Entrée au Temple de la Littérature : 30 000 Dong/personne soit environ 1,10 €

– Toujours demander le prix AVANT de conclure l’affaire. Ne pas hésiter à négocier.

4 réflexions au sujet de « Hanoï : une ville qui vit à 100 à l’heure »

    1. Coucou Séverine, malheureusement nous ne sommes pas passés à Hoi An, mais nous avons apprécié regarder son travail via son site ! Est-ce que ca te donne envie de repartir ? On se croise bientôt sur la route ?!😃 Bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.