Les Globes trotters

Une ébauche de tour du monde

Cela fait plusieurs mois maintenant que nous travaillons sur notre itinéraire, d’une manière plus ou moins régulière. Pas facile de concilier vie professionnelle, vie personnelle et prendre le temps de se poser régulièrement pour ébaucher notre route. Mais ça y est, c’est fait, nous avons une première ébauche.

Pour ce premier jet, nous ne nous sommes pas vraiment mis de limites. Même si nous savons naturellement que nous allons avoir des concessions à faire, nous avons fonctionné au gré de nos envies.

Notre méthode de travail ? Antoine sur son PC, moi sur le mien. Au milieu de nous la tablette en mode carte du monde.

Antoine repère ce qu’il y a à voir ou à faire dans les différents pays que nous souhaitons traverser. Il se charge également de rentrer notre itinéraire sur le site du planificateur à contre sens. Ce site, très utile, nous permet de créer notre itinéraire sur une carte interactive et de préparer au mieux le voyage. En effet, au fil de notre itinéraire et en fonction du nombre de jours que nous indiquons vouloir passer dans chaque endroit, nous sommes renseignés sur les climats de chaque pays que nous allons traverser ainsi que le budget moyen estimé. Nous conseillons vivement ce site.

Quant à moi je m’attelle plutôt à la partie mode de transport à savoir quel moyen de transport utiliser pour aller de tel endroit à tel endroit et quel en serait le coût approximatif. A savoir que nous pouvons également renseigner ces informations sur le planificateur.

Le début a été assez simple à établir. En effet, nous souhaitons tous les deux partir de la Russie, nous envisageons alors de décoller de France pour atterrir à Saint-Petersbourg, passer par Moscou, prendre le Transsibérien puis Trans-mongolien pour arriver donc en Mongolie.
Traverser la Chine (grande muraille, l’armée des soldats de terre cuite de l’Empereur Qin, prendre le train le plus haut du monde), faire un tour en Inde pour voir le Taj Mahal, le Népal, puis là les choses se sont compliquées et sont devenues un peu plus confuses. En effet, face à la multitude des pays et îles asiatiques, nous avons été un peu perdus. Nous avons établi les pays en fonction des renseignements glanés sur les sites internet.

Autre difficulté, lorsque nous nous sommes approchés de l’Océanie, notamment par rapport aux modes de transport… le bateau ? Trop dangereux parait-il… L’avion ? Très coûteux. Comment allez en Nouvelle Zélande à moindre coût ? D’où partir pour optimiser au mieux le budget ? Faut-il se rendre sur les îles qui font rêver ? Mais surtout comment ? Nous avons passé plusieurs heures à éplucher Internet, demander des conseils sur les forums, sans jamais réussir à avoir de réponses précises à nos questions. Nous avons fait comme nous avons pu et il fallait ensuite avancer sur l’itinéraire et avons poursuivi par l’île de Pâques, puis l’arrivée en Amérique du Sud.
Les premiers pays, orientés par nos envies communes, se dessinent assez naturellement : Chili, Bolivie, Pérou…puis cela se complique de nouveau : comment éviter les pays dit « à risques », comment atteindre les îles paradisiaques ? République Dominicaine, Cuba, la Jamaïque…

Puis nous arrivons aux États-Unis et pensons à nos incontournables, Miami, New York, Chicago, la route 66 (un petit rêve de motarde), Las Vegas, Los Angeles, les parcs nationaux de l’Ouest Américain (Yellowstone, Yosemite, la Vallée de la Mort, Grand Canyon, Monument Valley, etc), San Francisco. L’Amérique nous grise mais l’étendue du pays nous impressionne. Nous avons du mal à nous rendre compte de combien de temps cela pourrait nous prendre de voir tout ça.

Puis, enfin, une arrivée au Canada par Vancouver et traverser le sud du Canada d’Ouest en Est pour finir notre voyage à Toronto, Montréal, Québec.

Bon, c’est bien joli tout ça, mais nous sommes à plus de 30 pays, sur plus de 483 jours et un budget estimé de 19116 €.
D’après les informations que nous avons recueilli de nos différentes lectures d’ouvrages et de sites internet, le nombre pays moyen pour un tour du monde d’un an est de 20 pays….nous en sommes loin. Il ne nous reste plus qu’à épurer et à affiner notre itinéraire.

Et encore ! Nous nous sommes déjà restreints car nous avons supprimé certains pays/régions qui faisaient partis de notre top 10 des envies (le Japon, l’Australie, la Patagonie, l’Alaska, le Groenland). Nous avons également écarté tout le continent africain et l’Europe.

Maintenant place aux négociations et aux concessions pour perfectionner notre itinéraire. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et à nous conseiller si le cœur vous en dit.

2 réflexions au sujet de « Une ébauche de tour du monde »

  1. La réflexion est intéressante, tout comme le trajet d’ailleurs !
    Cela dit, ça me paraît vraiment rapide et pas cher…
    Je 3, 5 jours en moyenne par étape (sans les trajets), pour moi c’est (en moyenne) survoler chaque endroit sans vraiment s’en imprégner et ne jamais vraiment s’arrêter pour se reposer 😉 je suis grand adepte du (very) slow travel et 1an et demi de voyage a ce rythme ça me paraît arrassant. Perso après 2 mois je sais que je n’arrive plus à en profiter sans devoir prendre du repos, reflechir a ce que jai vu et me rendre compte de la chance que j’ai… La surconsommation de destination peut nuire à la santé 😉
    Question budget, je suppose que les vols ne sont pas compris, et j’ai l’impression que c’est sans activité ou visites aussi… c’est juste une impression mais emilie s’est fait la même réflexion…

    Je suis pressé de vous voir démarrer!!

    1. Tu as tout à fait raison, cet itinéraire n’est pas de tout repos.
      Mais nous avons construit cet itinéraire en nous posant une seule question : quels sont les pays que nous souhaitons visiter? Et donc nous avons mis au hasard le nombre de jours passés dans chaque ville.
      Le travail sur l’itinéraire va se faire en plusieurs étapes, nous allons au fur et à mesure préciser nos envies et affiner le nombre de jours sur place.

      Niveau budget c’est une moyenne calculée par le site lui même et cela comprend : le logement, la nourriture, les activités, les visas, les transports. Ce qui n’est pas compris c’est le transport pour venir dans le pays.

      Dans le prochain article tu pourras voir la différence entre les deux trajets.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.