Pashupatinath : un haut lieu de la religion hindouiste 

Pour plus de simplicité, je prends un taxi (350 roupies) pour me rendre à Pashupatinath, le temple hindou le plus important du Népal. Une fois le droit d’entrée payé (1000 Rps), vous avez accès à l’ensemble du site de Pashupatinath, à l’exception du temple principal qui est réservé aux hindous.

Je continue la visite de cet ensemble religieux par les ghats de crémations. C’est une scène religieuse et très ritualisée qui se déroule en plein air aux bords de la Bagmati. A la différence de la France, les crémations ne sont pas privées. Vu que vous êtes dans un site touristiques, il n’est pas rare de voir de nombreux touristes regarder comment la crémation se déroule.

Le défunt, enveloppé dans un linceul, repose par terre près d’un bûcher funéraire. Les membres de la famille font trois fois le tour du bûcher en portant le corps. Ils le déposent ensuite sur le bûcher et le recouvrent de plusieurs draps oranges. Puis vient le moment où le feu est allumé près de la bouche. Le corps s’embrase. La famille reste là pendant un moment puis descend à la rivière pour le bain rituel purificateur. Le défunt brûlera lentement et ses cendres seront jetées à la rivière.

Après avoir découvert ce rituel hindouiste, j’emprunte l’une des deux passerelles qui franchit la Bagmati devant le temple de Pashupatinath. Elle me conduit à une série de terrasses en pierre couvertes de dizaines de sanctuaires dédiées à Shiva. Je rencontre de nombreux sadhus dans cette partie de Pashupatinath. Les sadhus renoncent à tous biens matériels et ce consacre essentiellement à leur religion. Les sadhus ont différents rituels à respecter selon leur courant, comme la récitation de mantras, la pratique du yoga, les exercices respiratoires ou la méditation. Ils vivent de dons des fidèles hindous qui viennent chercher leur bénédictions ou grâce aux touristes qui les prenne en photo en contrepartie d’argent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.