Premier contact avec des pagodes à Mandalay

C’est à Mandalay que commence notre séjour au Myanmar. Nous avons un visa d’un mois (28 jours) et c’est suffisant pour nous pour découvrir ce pays de temples. Nous passons les contrôles, récupérons nos affaires et passons au distributeur pour obtenir un peu d’argent pour payer le taxi. Nous pensions prendre un taxi et devoir négocier parmi la horde de chauffeurs mais cela est complètement différent de ce que nous avons pu connaître avant. Cette fois-ci nous passons par une agence agréée et réservons une place dans un mini-bus qui nous déposera devant notre hôtel.

Nous sommes reçus très chaleureusement par le personnel de l’hôtel et sommes ravis de nous poser dans notre chambre. On ne réalise pas vraiment que nous ne sommes plus au Vietnam. Il faut s’habituer à une nouvelle langue, une nouvelle monnaie, de nouvelles façons de faire. Pour notre première soirée nous faisons simple et allons manger dans un restaurant aux couleurs de la bière du pays, Myanmar Beer. Nous rentrons et commençons à nous renseigner sur les choses à voir dans Mandalay et aussi quel moyen utiliser pour circuler dans et hors de la ville.

Après un bon petit-déjeuner mais peu conséquent, nous partons dans les rues de Mandalay avec l’envie de découvrir ses pagodes et ses monastères. Très rapidement nous sentons le soleil qui nous assomme et nous comprenons vite que la journée va être rude sous cette chaleur. On se badigeonne de crème solaire et nous partons vers la première pagode de la journée. Je ne vais pas vous bassiner avec toutes les pagodes que nous avons visitées pendant ces deux jours, mais plutôt vous parler de nos coups de cœur et compléter en disant qu’il en existe énormément dans cette ville.

La Pagode Kuthodaw : est un ensemble de stûpas blancs (729 exactement) qui abritent chacun une stèle de marbre où est gravé un extrait du plus grand livre du monde, le canon bouddhique. Au centre se trouve un stûpa doré, haut de 57 m, construit sur le modèle de la pagode Shwezigon de Nyanung U (près de Bagan).

La Pagode de Sandarmuni : elle ressemble beaucoup à la pagode de Kuthodaw. Elle abrite les tombes de trois grands princes.

La Mahamuni Pagoda : Lieu de pèlerinage important pour les Birmans, cette pagode située dans le quartier des sculpteurs de Bouddha, abrite un Bouddha de bronze de 6,5 tonnes. Seuls les hommes ont le droit de déposer des feuilles d’or sur le corps du Bouddha (contre 4 $) qui est lavé tous les matins par les moines à 4 h 30. Les femmes peuvent, quant à elle, suivre l’évènement via une retranscription sur des écrans.

Après toutes ces pagodes nous avons changé de style et sommes allés au palais royal. Avant de vous lancer dans cette visite assurez-vous d’être à la bonne porte d’entrée. Sur les quatre existantes seulement une est autorisée pour les étrangers (la porte est). L’enceinte du palais forme un carré et un coté mesure 2,3 kilomètres. C’est très long en marchant surtout quand il fait chaud !! Une fois passé le point de contrôle il faut encore fournir un dernier effort car le palais se situe à un kilomètre de la porte. Il est possible de louer une moto pour les derniers mètres. Et on vous encouragera à le faire car c’est « très très loin ». Par contre attention la location n’est que pour l’aller, il faudra débourser encore un peu pour faire le retour en moto.

Reconstruit à l’identique, suite aux bombardements de la seconde guerre mondiale, le palais se visite assez rapidement car de nombreux bâtiments sont ouverts mais sont totalement vides. Ils sont présents pour donner une vision d’ensemble de ce qu’était le palais. Une petite tour est accessible et donne une jolie vue d’ensemble sur le palais.

Il se fait tard et nous reprenons notre route interminable qui nous sépare de notre hôtel. Nous sommes lessivés et c’est en mode « C’est quand qu’on arrive ? » que nous terminons notre folle journée de marche à pied dans les rues de Mandalay. Promis demain nous louons une motocyclette !

Le réveil sonne et nous sommes debout en quelques secondes et déjà prêts pour une nouvelle journée…euh en fait pas du tout. Le réveil est difficile et on émerge doucement mais alors doucement. On se prépare et après un petit-déjeuner nos idées sont déjà un peu plus claires. Nous récupérons la petite moto et après un test réussi devant les gérants, nous partons en direction de la colline de Mandalay. On nous accueille avec de grands signes non pas pour nous faire coucou mais plutôt pour nous indiquer le parking (payant). Puis ensuite nous sommes accueillis par d’autres personnes qui gardent nos chaussures (nous pensions que c’était gratuit mais non, payant) hé oui, nous sommes dans un lieu bouddhiste donc il faut circuler pieds nus.

Maintenant nous sommes prêts à gravir l’escalier le plus important (1700 marches) situé du coté sud de la colline. Impossible de rater l’entrée car elle est gardée par deux Chinthe (lions stylisés). L’ascension ne représente pas de grande difficulté car la pente est douce et il y a de nombreuses salles avec des bouddhas plus ou moins mis en valeur qui permettent de faire des pauses. L’ascension ne représente pas de grand intérêt non plus : pas de vue sur Mandalay et les lieux ne sont pas tous entretenus avec la même rigueur. Nous arrivons enfin à la pagode de Sutaungpyei (littéralement « celle qui exauce les vœux ») dont l’entrée est payante. Nous avons une vue magnifique sur la ville, la plaine de Mandalay et sur l’enceinte du palais royal.

Nous reprenons notre super bécane et quittons progressivement le centre de Mandalay pour nous rendre à Amarapura, une ancienne capitale birmane, notamment célèbre par son pont U Bien qui traverse le lac Taung Tha Man. Le pont n’a rien d’extraordinaire mais il offre une vue de toute beauté sur le lac, surtout lors des levers ou des couchers de soleil. Par contre n’imaginez pas être tout seul (sauf en basse saison). Attendez-vous à une foule de touristes (étrangers et locaux) qui se pressent pour admirer la vue ou se photographier sous tous les angles possibles. Nous avons fait deux passages sur ce pont et en tout début d’après-midi il y a vraiment peu de monde. Certes il n’y a pas la belle vue avec le soleil couchant (ou l’inverse) mais au moins vous pouvez profiter sereinement. A vous de choisir !

Nous poursuivons notre tour des anciennes capitales birmanes avec Sagaing. Nous nous dirigeons vers la colline la plus haute sur laquelle se trouve la pagode Soon U Ponya Shin. Nous faisons une partie en scooter et le reste à pied. On se déchausse et on profite des lieux magnifiques. En plus cerise sur le stuppa : nous sommes seuls au monde, c’est extraordinaire et la vue est splendide.

Après ces quelques jours, nous commençons à vraiment nous acclimater au changement de pays. Nous voulons en découvrir davantage et c’est dans ce sens que nous réservons nos billets de bus pour nous rendre dans la célèbre ville de Bagan.

Infos rapides :

  • Ce qui est un peu dommage et récurrent au Myanmar, c’est qu’il faut payer pour pas mal de petites choses, ce qui en devient un peu énervant surtout que ce n’est jamais pareil d’un endroit à l’autre. On a l’impression de « payer » notre tête de touriste.

  • Le longyi : est la tenue traditionnelle au Myanmar. C’est une sorte de jupe que porte aussi bien les femmes (le nœud sur le côté) que les hommes (le nœud devant)

  • Le Tanaka est un arbre qui est très utilisé par les femmes et les enfants pour ses vertus anti coup de soleil, anti ride, et aussi comme maquillage. Il est directement vendu dans la rue, en bûchettes de différentes longueurs. Ensuite il faut le réduire en poudre et ajouter de l’eau et le disposer sur son visage. Des hommes en porte mais ils sont une minorité.

  • Siffler le serveur au restaurant : Ou plutôt faire le bruit d’un bisous, deux fois. Pas facile à expliquer alors lorsque vous êtes au restaurant, tendez l’oreille !

  • Pieds nus et pas face à Bouddha : Pour respecter cet enseignement il est interdit d’avoir des chaussures dans l’enceinte d’un temple ou d’une pagode mais aussi de pointer ses pieds en direction de Bouddha. Bon celui ci ne vous dira pas qu’il ne faut pas le faire ! Par contre si vous pointez vos pieds vers un moine, il vous le fera savoir.

  • Premiers insectes : c’est dans cette ville que nous avons vu pour la première fois des insectes cuisinés. C’est aussi la première fois que j’en ai mangé un ! C’est pas exceptionnel, alors il faudra goûter à nouveau pour se faire une vraie idée du sujet.

  • Chiquer : les hommes majoritairement chique en permanence et crache un liquide rouge qui marque le sol un peu partout. On trouve de nombreux stands de rue qui préparent cette mixture le tout enveloppé dans une feuille. Pour être plus précis c’est des fragments de noix d’arec et un peu de chaux, le tout enveloppé dans une feuille de bétel. On vous déconseille fortement de tester cette préparation (pour des raisons de santé).

Infos pratiques :

  • Une nuit en chambre double à E.T Hotel : 20 500 Kyats soit environ 13,10 €
  • Location d’une moto pour une journée avec le plein : 10 000 Kyats soit environ 6,39 €
  • Entrée de la pagode au sommet de Mandalay Hill :  1 000 Kyats soit environ 0,63 €
  • Garde chaussures devant les temples : entre 200 et 400 Kyats soit environ 0,12€ et 0,25 €
  • 1 litre d’eau fraiche en bouteille : 300 Kyats soit environ 0,19 €
  • Le pass Mandalay, permettant d’accéder aux principaux monuments de la ville : 10 000 Kyats soit environ 6€24
  • Un plat de fried noodles/fried rice : en moyenne 2000 – 2500 Kyats, soit 1€25 – 1€56

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.