Le parc national des Everglades

Le parc national des Everglades

Nous sommes partis du camping Miami Everglades RV Resort situé au sud de Miami.

Après une longue route plutôt monotone, nous arrivons à l’entrée du parc national des Everglades : 25$, ah oui, quand même.

Le parc national des Everglades est une sorte de marécage subtropical géant, mais regroupant différents éco-systèmes : prairies, forêts, mangroves, marais, … Le ticket permet d’accéder à plusieurs entrées et zones du parc national.

Le parc est immense, plus de 6000 km² et cache une impressionnante bio-diversité. On y trouve de nombreuses espèces d’oiseaux, la tortue luth, la panthère de Floride ou encore le lamantin des Caraïbes. Il y a également de nombreux reptiles tels que les crocodiles, alligators, serpents et autres joyeusetés.

Nous avions repéré un camping où passer la nuit au sein du parc… pas de bol, il est fermé car nous ne sommes pas dans la bonne saison. En effet, il est préférable de découvrir le parc de décembre à avril car le niveau de l’eau est bas et donc cela est plus facile d’observer les animaux se regroupant aux points d’eau restants et la chaleur est plus supportable.

Du mois de mai à novembre, la chaleur peut être suffocante et le taux d’humidité est très élevé à cause notamment des orages quasi-quotidiens.

Le Royal Palm Visitor Center

Nous décidons de nous renseigner au Royal Palm Visitor Center. Selon la réceptionniste, il n’y aurait qu’un seul camping d’ouvert, il serait au Flamingo Visitor Center, mais il se situe beaucoup plus loin.

Tant qu’à être au Royal Palm Visitor Center, nous décidons d’y faire 2 randonnées.

Nous empruntons l’Anhinga Trail, long ponton en bois qui forme une boucle au-dessus d’une immense zone humide. Le chemin est très agréable malgré la forte chaleur. Très vite nous apercevons un grand échassier blanc, majestueux, nous voyons aussi des sortes de grosses sauterelles. Nous continuons notre marche et nous voyons un couple regarder sous un pont. Nous faisons de même et nous voyons un énorme crocodile, à moins que ce ne soit un alligator, mais en tout cas il est balèse et juste en dessous de nous, c’est vraiment très impressionnant.

Sur le chemin, nous en verrons plusieurs des crocodiles/alligators, de différentes tailles, plutôt inactifs, plutôt cachés sous les ponts.

Très jolie balade, que nous avons fait en 30 mins, au lieu d’une heure initialement prévue sur le panneau indicatif.

Nous enchaînons directement avec le 2ème sentier, le Gumbo Limbo Trail. Cette fois-ci c’est un sentier dans la forêt, et un peu d’ombre ça fait du bien !

Dans la forêt nous voyons de nombreux lézards et le sentier est très appréciable. Au niveau d’un plan d’eau stagnante, nous découvrons la fameuse tortue d’eau de Floride. Plus loin nous découvrons un autre crocodile…mort cette fois-ci… que s’est-il passé ? Pauvre bête.

Nous finissons le petit sentier en 20 minutes, au lieu de 30.

Maintenant que nous avons fait le tour de cette zone, nous partons en direction du Flamingo Visitor Center, là où il y aurait un camping. C’est à 60 km d’ici, la route est longue, droite et plutôt monotone.

Le Flamingo Visitor Center

Nous nous dirigeons vers la Marina, pour nous enregistrer pour accéder au camping. Nous payons 20$, et nous nous dirigeons vers le camping. Il est désert et semble complètement à l’abandon. Les toilettes sont vétustes, bouchées, c’est limite insalubre. Le camp est en désordre, un caleçon traîne par terre, les corbeaux ont envahis les arbres, tout ça donne la chair de poule et le cafard. On retourne à la marina pour se faire rembourser, nous ne dormirons pas là ce soir.

Il y a une explication à tout cela, les Everglades ont été plusieurs fois ravagées à cause d’ouragans : Hugo en 1989, puis Andrew en 1992, le plus destructeur, puis Katrina en 2005 et enfin l’ouragan Irma en septembre 2017, le plus récent.

A notre venue, moins d’un an après, les Everglades portaient toujours les stigmates de cette catastrophe. L’environnement ne s’en est pas encore remis, tout comme les infrastructures, ce qui donne une impression de “ville fantôme”. Il faut dire que la période estivale n’est peut-être pas propice au tourisme non plus car le visitor center est complètement désert, presque comme le parking.

En ressortant du visitor center, nous apercevons un gros lamantin, juste au bord de l’eau de la marina. Il est vraiment impressionnant, très gros et tout proche. Nous l’observons jusqu’à ce qu’il s’éloigne jusqu’au point de ne plus le voir.

Nous reprenons la voiture pour aller faire le sentier de l‘Eco Pond. Le site de l’Eco Pond n’est pas encore bien réaménagé, on ne peut pas en faire le tour comme cela devrait être prévu normalement. La balade est donc finalement rapide.

Nous décidons finalement de quitter le parc national des Everglades dont les stigmates de l’ouragan Irma sont encore très présents.

Bon, ça fait cher la journée, tant pis. Nous reprenons la route en sens inverse et finalement retournons dormir au Miami Everglades RV Resort, à mi-chemin entre le parc national et la ville de Miami et Miami Beach, notre prochaine étape.

Infos pratiques :

  • Si vous partez à la même période que nous, à savoir début juin, surtout, n’oubliez pas l’anti-moustique !

  • Entrée au Parc national des Everglades : 25$ soit environ 21€

  • Prix d’une toute petite bouteille d’eau dans le parc des Everglades : 2$ soit environ 1€70

  • Camping Miami Everglades RV Resort : 40$ soit environ 34€

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.