le Lac Inle

Le lac Inle est situé dans la vallée de Nyaung Shwe, entre deux rangées de montagnes traversant le sud de l’état Shan. Dans de nombreux guides de voyage, il est écrit que le lac Inle est un passage obligatoire lors d’un premier voyage au Myanmar. C’est donc tout naturellement que nous décidons de prendre la route en direction du lac Inle et de découvrir la vie qui se fait sur le lac avec ses jardins flottants et ses pécheurs emblématiques.

Nous quittons Pindaya en bus pour rejoindre le lac Inle. Nous embarquons dans un mini bus avec 16 autres personnes si bien que les bagages se trouvent fixés sur le toit. Après quelques heures de route notre chauffeur s’arrête et nous devons prendre un taxi pour rejoindre Nyaungshwe. Apparemment il n’y a pas de bus qui va à Nyaungshwe directement. Après une grande négociation, nous embarquons et filons vers notre destination finale. Avant de rejoindre notre hotel, nous effectuons un dernier arrêt au poste de contrôle. Et oui, tout comme à Bagan, il y a un droit d’entrée pour accéder au site du lac. Ayant bien retenu la leçon, cette fois-ci  nous avons suffisamment d’argent pour payer le péage.

Nyaung Shwe est le village concentrant la plupart des infrastructures hôtelières avec un large choix de tarif. Les touristes n’ayant pas choisi de dormir près du lac dans un hotel haut de gamme se retrouvent ici. C’est un bon point de départ pour accéder au lac et de nombreux restaurants et boutiques complètent le cadre agréable de ce village.

Nous avons choisi d’explorer le lac Inle sous deux formes : le contour en vélo et l’intérieur en bateau pour avoir une vision complète du lac.

En vélo autour du lac :

Nous avons loué deux vélos pour un prix très raisonnable, après avoir vérifié la qualité de nos freins nous nous lançons sur les routes. Nous suivons l’itinéraire conseillé par notre loueuse de vélos, qui s’avérera être un très beau parcours. Pendant cette balade autour du lac nous avons vu de nombreuses pagodes dont celle de Innoo Ancient Pagoda qui se trouve au bord des jardins flottants. Un endroit très calme du fait de l’absence de touriste. Nous visitons une autre pagode située dans le resort Hu Pin. Il faut à nouveau monter un escalier (qui cette fois ci n’est pas couvert) pour accéder à cette pagode. En haut il y a une belle vue sur le lac et on se croirait dans une communauté car c’est très vivant, il y a des étales, des gens qui cuisinent des enfants qui jouent.

Nous faisons marche arrière pour prendre un bateau pour traverser le lac Inle et rejoindre l’autre rive. Nous trouvons facilement un batelier qui nous aide à charger nos vélos et nous installe un petit tapis sur lequel nous nous asseyons. Nous empruntons un petit chenal où nous voyons des maisons sur pilotis et puis nous arrivons sur le lac et là, wahou c’est vraiment très beau. Le bateau fonce tout en étant au raz de l’eau, c’est de bonne augure pour demain et notre journée bateau.

Nous commençons à sentir la fatigue de la journée qui est certainement plus importante sous cette chaleur, 33 degrés et rarement en dessous. C’est pourquoi nous décidons de filer et de rentrer à notre hotel et de se préparer pour aller au festival de ballon de Taunggyi (à lire à la fin de l’article).

Le Lac Inle en bateau :

Après un petit déjeuner très copieux, on se dirige vers le port pour négocier un tour en bateau directement et éviter de payer un prix trop élevé car nous sommes en plein ballon festival. Sur le chemin menant au port nous sommes accostés par un homme nous proposant un tour en bateau. Il nous montre une carte du lac et nous présente son tour en nous indiquant les lieux d’intérêt. Nous sommes intéressés et vu le prix peu excessif qu’il propose nous concluons l’affaire. Il nous accompagne jusqu’au port et nous patientons quelques minutes le temps que le batelier se fraye un chemin jusqu’à l’embarcadère. Nous prenons place et partons au cœur du lac Inle.

La promenade commence par un canal menant au lac, d’où on peut apercevoir des maisons sur pilotis. Lorsque nous débouchons sur le lac c’est grandiose et pourtant nous l’avons vu la veille. Comme quoi, on ne se lasse pas des beaux paysages. Nous passons devant les jardins flottants qui sont fait de barques remplies de boue et poussées jusqu’au jardin. Ici la spécialité c’est la tomate et vous pourrez la déguster dans les restaurants des alentours. Nous enchainons ensuite 3 ateliers/boutiques avec chacun sa spécialité : la transformation de l’argent en bijoux, le filage du coton et de la fleur de lotus et fabrication d’ombrelles en papier et enfin la confection des cheroots (cigares). N’étant pas très orientés bijoux et ayant déjà vu la confection d’ombrelles à Pindaya, on se tourne plus volontiers vers l’atelier de cheroots où nous sommes accueillis par une femme qui nous sert de guide et fait une petite démonstration impressionnante de la fabrication des cheroots. La composition est assez simple, le filtre est en feuille de maïs, ensuite le tabac est mélangé à différents arômes (banane, anis, menthe, et mix de fruits), le tout enroulé dans une feuille de sébestier. On teste, on apprécie, on achète !! c’est simple non ?

Déjà midi et notre batelier nous fait comprendre qu’il est temps de manger. On se dirige vers le restaurant juste à coté du magasin de cheroots et on prend place. Le cadre est sympa au bord de l’eau mais on déchante vite avec le bruit incessant des bateaux qui passent juste en dessous et la lenteur du service de la cuisine. On fait au plus vite et nous sommes heureux de n’entendre plus que le bruit de notre bateau !

Notre dernière destination est la pagode Phaung Daw OO. Elle est située au centre du lac et de nombreuses personnes s’y arrêtent pour faire des offrandes. Les hommes peuvent y venir pour recouvrir trois bouddhas de feuilles d’or (il y en a tellement que maintenant les trois bouddhas ressemblent à des gros monticules) et aussi de nombreux touristes s’y arrêtent. La pagode est entourée de nombreuses échoppes de bijoux/souvenirs  et de petits stands de restauration, qu’il faut traverser pour pénétrer dans le cœur de la pagode.

Notre batelier nous reconduit à notre point de départ et nous comprenons que le tour est fini. Nous sommes un peu deçu car le tour est écourté et aussi car nous avons vu 4 magasins/ateliers et seulement 1 monument. Bon au moins nous aurons fait une belle balade très agréable sur le lac et sous le soleil !

Le Ballon festival à Taunggyi :

Le soir de notre arrivée à Nyaungshwe, nous avons été intrigué par des affichettes indiquant « Share Taxi for Ballon Festival ». Nous avons demandé des renseignements et compris qu’il s’agissait d’un festival pour honorer Bouddha à chaque pleine lune du mois de novembre (attention car la date change chaque année). A cette occasion, différentes équipes confectionnent d’énormes lampions et les font s’envoler dans les airs telles des montgolfières.

Intrigués nous avons voulu en savoir un peu plus et malgré une wifi capricieuse nous avons lu des articles et commentaires très positifs et vu des vidéos confirmant nos lectures. C’est donc confiants que nous réservons deux places dans un taxi (petite camionnette où s’entassent 11 touristes et qui roule à toute vitesse dans un trafic monstre). Après une heure et demi de trajet nous arrivons sur le site du festival, avant de partir se mêler à la foule, notre chauffeur nous demande combien de temps nous voulons rester. Une voix s’élève et annonce minuit. Ok, quartier libre jusqu’à minuit.

Nous sommes très impressionnés par le nombre de personnes au mètre carrée ainsi que le nombre de stands. Nous sommes pourtant tous les deux habitués à aller dans des festivals organisés mais ici, la comparaison n’est pas envisageable. Chacun avance à son rythme et dans le sens qu’il lui plait, il faut donc être vigilant et bien stable. La seconde difficulté est que nous marchons depuis plusieurs minutes et nous ne voyons pas de lieu possible pour un départ de ballon. On s’enfonce encore un peu plus et découvrons le site. Nous attendons un peu et enfin arrive un premier ballon. Nous sommes impatients de le voir décoller mais nous comprenons qu’avant chaque lancé de ballon, il y a tout un rituel de chant et de danse qui prend beaucoup de temps. Au final ce premier ballon ne partira jamais à cause du vent. Nous sommes certainement nés patients car après 2 heures d’attente, le ballon suivant arrive et pour notre plus grand bonheur (surtout celui d’Aurèle) le ballon part et après seulement quelques mètres la nacelle crache des feux d’artifices dans tous les sens et à quelques mètres des spectateurs. Nous continuons de contempler ce feu d’artifice vertical qui est une première pour nous. Le temps passe et nous avons le temps de voir un second ballon sans feu d’artifice mais avec une jolie traine de photophores. Déçus du faible nombre de ballons vus et ravis de cette expérience unique vécue nous rentrons à fond les ballons !

 

Infos pratiques :

  • Droit d’entrée pour le lac Inle : 13 500 Kyats par personne soit environ 8,47 €
  • Taxi de Shwenyaung à Nyaung Shwe pour deux personnes : 5 000 Kyats soit 3,12 €
  • Une nuit dans une chambre double à l’hotel Gold Star Hotel : 25 300 Kyats soit environ 15,90 €
  • Traversée (dans la largeur) du lac pour deux personnes avec deux vélos : 10 000 Kyats soit environ 6,24 €
  • Tour en bateau sur le lac Inle pour deux personnes : 47 000 Kyats soit environ 29,33 €
  • location d’un vélo pour une journée : 2 000 Kyats soit environ 1,25 €

Laisser un commentaire