Nos derniers jours au Vietnam

Hanoï

Nous sommes de retour sur Hanoï le temps d’une nuit afin de prendre un bus qui nous mènera à l’île de Cat Ba, une alternative plus appréciable et calme que la baie d’Halong.

Avant d’arriver aux plages de sable fin, nous avons continué notre route avec un couple de Néerlandais, rencontrés au lac Ba Be. C’est grâce à eux que nous découvrons l’application Uber (très contesté en France) qui est moins chère qu’un taxi et simplifiée car pas besoin de négocier le tarif de la course ni de donner de l’argent de main à main : tout passe par l’application. Nous suivons leurs conseils sur l’auberge de jeunesse qui s’avérera tout aussi appréciable.

Nous jouons la facilité et réservons par l’intermédiaire de notre auberge un bus jusqu’à l’île de Cat Ba. Le plus dur est fait et maintenant nous pouvons combler une frustration. Lors de notre premier séjour à Hanoï, nous n’avions pas pu assister au spectacle de marionnettes qui se déroule dans un théâtre. Maintenant c’est chose faite. Il ne faut pas tarder pour réserver une place car avec deux séances par soir elles sont vites vendues.

La scène est constituée d’eau ce qui rappelle les rizières que les paysans du nord du Vietnam utilisaient pour jouer avec leurs marionnettes en bois. Des musiciens et chanteurs s’installent de part et d’autre de l’eau avec leurs instruments traditionnels. Le spectacle peut donc commencer. Pendant 50 minutes une douzaine de courtes histoires se jouent devant nous. Elles racontent des légendes et autres contes du Vietnam avec un peu d’humour. C’est sur ce bon moment de culture, que nous retrouvons notre auberge et profitons du calme pour nous endormir.

Infos pratiques :

 – Nous avons été au « Vietnam Contempory Art Theatre Lotus Water Puppet Center », la pièce est jouée tous les soirs à 17h et 18h30 (pensez à vérifier avant, car certains soirs il n’y a pas les deux horaires). Le théâtre se situe près du Lac, près du Monument du Roi Le Thai, presque en face de la tour de la Tortue. Nous avons payé 100 000 dong/pers (environ 3€80).

 – 1 nuit en dortoir, au Cheetah Hotel, pour 1 personne : 115 000/pers, soit environ 4€30

 – Taxi Uber de la gare routière au Vieux Hanoi : 100 000 pour le trajet, à 4, soit 50 000 dong pour nous, soit 1€85

 

L’île de Cat Ba

Déjà le réveil sonne et il est temps pour nous de quitter nos bons lits douillets et d’attendre notre bus qui finalement ne viendra pas. Heureusement l’arrêt n’est pas loin et deux personnes de l’hotel se faufilent dans le vieux Hanoï pour nous déposer à notre bus. Fait important : il ne s’agit pas d’un bus local. Nous profitons d’un siège confortable ainsi que d’une place pour les jambes plus qu’appréciable. Après 5 heures de bus nous arrivons à bonne destination et sommes déposés à notre hôtel, ça c’est du service. Nous déposons nos affaires et direction la ville pour découvrir notre nouveau terrain de jeu. Nous mangeons et nous prenons des renseignements sur les activités à faire. Rapidement nous trouvons notre bonheur avec une excursion à la journée dans la baie de Lan Ha (alternative calme à la baie d’Halong) comprenant une balade en kayak, la visite d’un village flottant de pêcheurs, repas à bord du bateau, et baignade.

Le réveil sonne de bonne heure sous une petite pluie fine qui nous accompagnera jusqu’au repas. C’est un peu triste que nous embarquons à bord du bateau. Le paysage, un peu caché par la brume, reste magique. Se balader entre ces îles de karstiques et ces pinacles calcaires est vraiment un spectacle étrange et magnifique. Au vue de la météo nous changeons notre programme et commençons par le kayak. A la queue leu leu nous montons deux par deux dans les kayaks et suivons nos deux guides qui nous laisse une marge de manœuvre agréable. Nous passons sous des grottes pour déboucher dans des petites criques de la baie Lan Ha. Dommage que la pluie fine souhaite elle aussi être sur les photos. Après deux heures nous rentrons afin de sécher car une fois encore nous n’avons pas pris de change.

Le bateau reprend sa route dans la baie de Lan Ha et passe devant la baie d’Halong. Pas facile de dire à quel moment car ces deux baies sont vraiment identiques. Le bateau s’arrête à nouveau dans ce remarquable décor et nous passons à table. Comme d’habitude le repas est digne d’une cour royale : poulet, légumes, tofu, pommes de terres, roulés frits de poissons. Un peu plus loin le bateau fait un nouvel arrêt et on nous dit que c’est l’heure de la baignade en pleine mer. Certainement à cause des méduses que nous apercevons régulièrement il n’y a pas de volontaire. Le guide nous montre alors l’exemple en se mettant en maillot de bain et effectue un magnifique plongeon du haut du bateau. Il ne m’en faut pas plus pour craquer et le rejoindre, rassuré par le fait de ne pas être le seul dans l’eau. L’eau paraît plus chaude que l’air et c’est vraiment le pied. Je suis rejoins par une autre personne avec qui j’enchaîne les plongeons du bateau. Petit point négatif : je me suis fait piquer par une méduse. Point positif : ce n’est pas plus méchant qu’une piqûre d’orties. Nous continuons et sommes rejoins par Aurèle qui mourrait d’envie de se jeter à l’eau. C’est chose faite et heureusement car le bateau repart quelques minutes après.

Sur le retour, le temps s’est amélioré et tout le monde gagne le pont supérieur du bateau et continue de remplir sa pellicule photo ! Nous faisons un dernier arrêt à un village flottant de pêcheurs. Nous apprenons qu’il y a 2000 personnes qui vivent dans ce village car la vie sur terre est trop chère pour eux. Les familles vivent dans une cabane, avec une pièce unique, posée sur des flotteurs et elles sont attachées les unes aux autres ce qui forme un véritable quartier. Beaucoup de familles ont un ou deux chiens pour les alerter en cas de pêche illégale dans leurs réserves de poissons. Le prix du poisson étant très élevé, il entraine un braconnage la nuit. Le village compte aussi ses vendeurs ambulants qui circulent dans leurs barques avec leurs marchandises. C’est vraiment un autre monde que nous découvrons.

C’est sur ce choc culturel que nous regagnons la terre ferme et allons retrouver d’autres français pour une petite soirée au bar mais toujours de façon sérieuse.

Dernier jour à Cat Ba et pour l’occasion nous louons un scooter pour découvrir les environs. Nous prenons la direction du parc national. La route est très belle mais pour une raison inconnue nous ne sommes pas dans un mode de découverte. On veut faire simple et se détendre. Comme d’un commun accord : direction les plages. Cat Ba compte trois plages simplement nommées : Cat Co 1, Cat Co 2, Cat Co 3. Nous choisissons la numéro 3 qui est un peu à l’écart des deux autres. Nous garons le scooter et empruntons le petit escalier qui nous conduit sur la plage qui n’est pas très longue. On s’installe rapidement et déjà l’envie de plonger dans l’eau chaude nous gagne, enfin surtout moi (Antoine). Ne pouvant plus attendre nous entrons dans cette eau à 28 degrés. C’est un plaisir de nager dans la mer de Chine. On profite aussi de la vue sur les formations karstiques. On savoure cette baignade trop courte avant de partir se restaurer. Nous sommes affamés après tout le sport de la journée.

Ce soir nous sommes sages car notre bus vient nous prendre de bonne heure demain matin.

Nous attendons devant Cat Ba Ventures notre bus. Nous nous attendions à un bus standard mais c’est l’inverse qui se produit. C’est un bus VIP, nous devons retirer nos sandales et les mettre dans des petits sacs en plastique. L’espace avec le siège de devant est plus que suffisant pour une personne de 2 mètres. Promis je n’ai pas sang marseillais en moi ! Les sièges s’inclinent presque à l’horizontal et cerise sur le gâteau il nous emmènera jusqu’à Tam Coc.

Infos pratiques :

– Trajet Hanoï – Cat Ba en bus : 276 00 Dong par personne soit environ 10,50 €

– Nuit à l’hotel Cat Ba Island Hotel : 1 nuit dans une chambre double 138 000 Dong soit environ 5,20 €

– Tour avec l’agence Cat Ba Ventures : 650 000 Dong par personne soit environ 24,50 €

–  location moto : 80 000 Dong pour une journée soit environ 2,96 €

– Visite de Canon Fort : 40 000 Dong par personne soit environ 1,50 €

 

TAM COC

Tam Coc est une petite ville située dans la région de Ninh Binh. De nombreuses personnes débarquent dans cette ville pour s’aventurer dans la baie d’Haĺong terrestre. N’ayant peu de temps sur place nous ne perdons pas de temps. On pose les affaires dans la chambre et louons un scooter au voisin de notre hôtel. Après un passage à la station service nous partons vers les grottes de Mua.

Nous nous acquittons d’un droit d’entrée de 100 000 dông (ce qui est un peu excessif) nous avançons dans un petit parc pour se retrouver devant des ….marches ! Et oui nous ne pouvions pas quitter le Vietnam sans une dernière ascension. La montée est assez raide et très vite Aurèle adopte son style serpent pour gravir les marches tandis que mon corps perd des litres d’eau à chaque marche supplémentaire ! Il y un petit mont intermédiaire qui offre une vue sur la ville mais qui n’est pas exceptionnelle. Nous reprenons l’ascension et après un dernier effort nous arrivons au sommet où nous découvrons un petit kiosque qui abrite une statue de la déesse de la miséricorde et un peu plus loin un dragon est posé sur la crête de la montagne. Aurèle s’aventure d’un pied agile vers la queue du dragon pour se poser quelques instants et admirer la vue. Je la rejoins mais avec une démarche qui manque d’aisance (ou peut être d’assurance). La vue sur la rivière Ngo Dong, qui coule les formations karstiques est nettement plus agréable à contempler que celle sur la ville. La descente est toujours plus agréable et surtout moins fatigante. Nous terminons cette visite par une déception car les grottes n’ont réellement aucun intérêt. Nous profitons du temps qui nous reste avant la nuit pour se diriger vers le site de Trang An. Un énorme parking lui fait face et de nombreux touristes sortent de ce complexe pour rejoindre leurs bus. Un peu surpris de découvrir autant de monde et fatigués nous décidons de faire demi tour et d’envisager une visite demain matin avant que la foule ne soit trop importante.
Sur la route du retour, nous croisons beaucoup de petits stands exposant une chèvre entière rôti. On apprendra plus tard que la chèvre est la spécialité de la région.

Nous rendons le scooter et dans la foulée, nous réservons un bus pour l’aéroport le lendemain après-midi. Il nous reste une longue matinée pour profiter du Vietnam. En lisant les infos sur le complexe nous comprenons que c’est un peu l’usine à touristes dans un lieu qui est pourtant magnifique. Nous préférons prendre l’alternative plus calme et de faire un tour en barque pour admirer sous un autre angle cette baie d’Halong terrestre depuis la rivière Ngo Dong.
Ce sont majoritairement des femmes qui manœuvrent ces barques et c’est avec l’une d’entre elles que nous partons. Téléphone portable dans une main et avec une voix portante, nous entamons cette excursion. Un souci, oui j’écoute « comment peut elle ramer si elle a une main qui est prise par son téléphone? »
Tout simplement parce qu’elle ne rame pas avec ses mains. Eh oui elles utilisent leurs pieds pour ramer. Surprenant n’est ce pas? Les femmes appuient leur dos contre un dossier et posent leurs pieds sur les rames (elles peuvent ainsi téléphoner tout en s’abritant du soleil ou de la pluie avec un parapluie).
Pendant le parcours nous passons dans des grottes et sommes au cœur des montagnes. C’est très vert et calme. Le trajet ne formant pas une boucle, nous faisons demi-tour au bout de 45 mins (une fois parvenue aux vendeuses ambulantes, elles aussi sur leurs barques).
Notre batelière essaiera aussi de nous vendre ses souvenirs mais ne sera pas insistante. Elle nous demandera aussi un pourboire, bon oui pourquoi pas. Seule ombre au tableau c’est elle qui fixe le montant du pourboire et ce n’est pas un petit montant. Nous refusons et lui donnons quand même le pourboire que nous avions décidé. Pas très contente et nous non plus de terminer notre séjour ainsi.
Heureusement la gentillesse des habitants rencontrés juste après estompera un peu cette petite contrariété.

Notre séjour prend fin après 28 jours passés au Vietnam. Nous prenons la route de l’aéroport pour s’envoler vers une nouvelle destination.

Infos pratiques :

– transport de Cat Ba à Tam Coc  : 255 000 Dong par personne soir environ 9,45 €

– Une nuit à l’hotel King Kong pour un chambre double : 270 000 Dong soit environ 10 €

– Visite du Complexe Mua Cave : 100 000 Dong par personne soit environ 3,78 €

– Tour en bateau d’1h45 : au total 390 000 Dong soit environ 14,75 € (150 000 Dong (5,67 €) pour la location du bateau et 120 000 Dong (4,54€) par personne) le bateau ne peut accueillir que deux touristes plus la batelière

– transport de Tam Coc à l’aéroport d’Hanoï : 235 000 Dong par personne soit environ 8,88 €

 

Laisser un commentaire