L’île de Lembongan et Denpasar, nos derniers jours en Indonésie

ILE LEMBONGAN

Après notre séjour à Ubud, que nous avons prolongé d’une journée tellement nous y étions bien, nous nous sommes dirigés vers l’île de Lembongan. Elle est située au sud-est de Bali, près de l’île Ceningan et de l’île Penida.

L’île de Lembongan a une superficie d’environ 8 km², elle est (pour le moment) préservée du tourisme de masse. La destination est paradisiaque (oui je sais, on dit ça à chaque fois), sable blanc, eau turquoise… vous connaissez le refrain. Cette île est très prisée des amateurs de surf et de plongée.

Trajet et arrivée sur Nusa (=île) Lembongan

Nous avons pris un transport d’Ubud à Sanur. Nous pensions être dans un mini-van, mais c’est une voiture privée qui est venue nous chercher, cool ! 45 mins de trajet sont nécessaires.

De Sanur, les départs pour l’île se font directement de la plage. Pour embarquer, il faut donc enlever ses chaussures, remonter son pantalon, faire quelques pas dans l’eau et grimper dans le bateau. Il s’agit d’un fast-boat. L’île est relativement proche, seulement 30 mins de voyage en bateau.

Avec la compagnie du bateau, il y a un « drop-off » (un dépôt) gratuit à notre hôtel. Nous montons dans des sortes de camionnettes aménagées, avec d’autres touristes, et chacun est déposé tour à tour à son hôtel. Nous comprenons tout de suite que l’île est encore relativement « sauvage » rien qu’à l’état des routes (quand il y en a, sinon elles sont très endommagées) et au peu d’infrastructures présentes. Mais nous voyons aussi que l’île se développe rapidement car il y a énormément de constructions en cours. Nous sommes curieux de voir comment l’île sera dans quelques années. Peut-être un genre de Koh Tao en Thaïlande.

L’île Lembongan

Encore sauvage donc, en cours d’expansion, il y a 3 endroits principaux habités sur l’île. Au nord-ouest, Jungutbatu, le « centre-ville », là où sont regroupés la plupart des restaurants, supermarchés, hébergements, centres de plongée, tours organisés. Il y a ensuite Mushroom Bay à l’ouest, plus petit que Jungubatu, mais on y trouve les mêmes choses. Il y a enfin Dream Beach, à côté de Sandy/Sunset bay, où il y a plusieurs hébergements assez chics et beaucoup moins de restaurants/supermarché/… Ce côté là de l’île est encore plutôt sauvage.

Le nord et le nord-est de l’île sont occupés par la mangrove.

Bien que l’île ne soit pas très grande, la location d’un scooter est indispensable si vous voulez bouger un peu. L’île est un peu vallonnée, donc en vélo c’est peut-être pas tellement recommandé (et vu l’état des routes aussi).

Nous, nous étions hébergés entre Mushroom Bay et Dream Beach. Nous nous sommes faits plaisir sur l’hébergement. Nous étions dans un petit cottage familial. Seulement 5 bungalows et une superbe piscine au milieu. Chambre très belle, spacieuse, avec moustiquaire. Salle de douche extérieure, pleine de charme. On est t’y pas bien là à prendre l’apéro sur notre terrasse ?!

Notre top 3 « à ne pas louper »

Le snorkeling/la plongée/le surf

Ce sont les 3 principaux sports d’eau. Il y a aussi le skywalk, le paddle, et d’autres encore.

Nous avons beaucoup hésité entre le snorkeling et la plongée. Etant un peu enrhumée et Antoine ayant des problèmes d’oreille bouchée, nous avons opté pour la sécurité pour une excursion en snorkeling.

Nous avons pris le temps de comparer plusieurs agences. Nous en choisissons une qui propose 4 spots de snorkeling en 2h30 d’excursion, dont le fameux Manta Spot, un des principal attrait touristique, vrai business sur l’île. Manta Point est situé à 20 bonnes minutes de la plage, aussi, cela dépend de la météo, et l’excursion n’exclue pas l’enlever ce spot si la mer est trop agitée.

Nous avons de la chance, le J jour la mer est un peu agitée mais pas suffisamment pour ne pas se rendre à Manta Point. Il est 8h, et nous commençons par ça, avant que la mer ne se rebelle trop. Nous sommes un groupe de 9, ce qui est plutôt raisonnable.

Manta Point : On arrive au fameux spot. Quand on arrive, d’autres bateaux de touristes s’en vont ! Il n’y aura donc que notre groupe dans l’eau et ça c’est cool. Nous plongeons rapidement dans l’eau avec palmes, masques et tubas, et de suite nous voyons une immense raie manta. Elle est magnifique. Il y en a deux, mais la deuxième part rapidement. Pendant 30 mins, nous avons suivi, nagé, observé la raie manta, c’est un spectacle vraiment incroyable. On aurait dit qu’elle restait pour nous car elle faisait souvent demi-tour pour rester dans notre coin. Moment vraiment magique. Seul bémol : l’eau n’était pas très propre. Trop de déchets à notre goût. Pov’ bêtes.

Cristal Bay et Mangrove Point : Cristal Bay porte bien son nom car effectivement, l’eau est limpide. Par contre, la faune n’est pas aussi diversifiée que ça. Les coraux et les quelques poissons restent néanmoins toujours aussi magnifiques. Nous sommes restés 30 mins sur le site, nous n’avons pas eu la chance de voir de tortues car il parait qu’elles trainent dans les parages. Autre spot, Mangrove Point, beaucoup de poissons, beaucoup de coraux, on se situe près de la mangrove qui se trouve au nord de l’île.

Bouddha statue : la zone de ce spot est quadrillée par des cordes reliées à des bouées. Heureusement qu’elles sont là, car il y a beaucoup de courant. Nous pouvons observer le site en nous tenant aux cordes,  sans trop se fatiguer à nager à contre-courant pour se maintenir dans la zone. Sous l’eau il y a une grande et magnifique statue de Bouddha, entourée de disciples et de stûpas. Je ne connais pas l’histoire de ce lieu, mais c’est magnifique. La flore s’empare petit à petit des statues, les poissons nagent entre Bouddha et ses disciples, l’atmosphère du lieu est vraiment étonnante, étrange, presque mystique. C’est vraiment un spot qui change de l’ordinaire, et nous avons adoré plonger pour observer de plus près les détails.

 

Excursion dans la mangrove

Nous avons donc été au nord de l’île pour nous renseigner sur les prix. Nous avons discuté avec plusieurs capitaines qui proposent tous le même prix : 150 000 IDR mais négociable à 100 000 IDR, pour 2 personnes, pour 30 mins de balade dans la mangrove.

Nous partons avec le Capitaine Bobo, qui nous accompagne au bord de l’eau et qui nous fait grimper dans sa petite barque. Capitaine Bobo manie sa barque avec un grand baton de bambou, il semble un peu fatigué car il nous fait voir la mangrove de près, de très près même, il semble parfois avoir du mal à se sortir des racines. La mangrove qu’est-ce-que c’est ? une mangrove est constituée d’arbres appelés palétuviers ou mangliers. Ils sont capables de supporter l’eau et le sel, ils poussent dans le sable et la vase. La mangrove est reconnaissable grâce aux nombreuses racines qui montent au lieu de descendre, on voit donc de nombreuses racines entremêlées et c’est très chouette à voir. La balade est très agréable, calme, apaisante, on se laisse bercer par les bruits de la nature. Nous aurons vu des crabes violonistes, les mâles ont une pince beaucoup plus grosse que l’autre pour impressionner les femelles, et elle est d’une autre couleur. On retourne à la plage au bout de 35 mins de bateau, merci Captain Bobo !

Devils’Tears

Direction DreamBeach, au niveau du parking du resto/resort, il faut continuer un peu (à pied ou en scoot’). Nous nous approchons du site, il y a de nombreuses falaises abruptes où les vagues viennent se fracasser et créer de grandes gerbes d’eau. Certaines falaises ont été creusées avec le temps et cela forme des sortes de petites cavernes. Les grosses vagues viennent se fracasser contre la parois avec un bruit assourdissant, la vague est aspirée par la caverne et recrachée dans un énorme souffle/nuage de gouttelettes  = les larmes du diable. C’est magnifique. C’est un spectacle très impressionnant et hypnotisant, on pourrait rester des heures à le regarder. Nous longeons la côte, vraiment superbe. Parfois, près du bord, la roche est plate, créant ainsi une piscine naturelle et des cascades d’eau au retrait des vagues. Ce n’est pas facile à décrire, mais en tout cas c’est à ne pas louper !

Nous restons ainsi jusqu’au coucher du soleil, ce qui rend le site encore plus grandiose.

Infos pratiques :

  • Certains restaurants sont très chers (notamment à DreamBeach et Sunset Bay), prenez le temps de comparer les resto. Facile à faire car tous les restos ont leur menu à l’extérieur. Nous avons trouvé un resto aux prix raisonnables au village Jungutbatu : « Warung Made« 
  • 1 ticket de transport d’Ubud à Sanur + le fast boat : 200 000 IDR soit environ 12€
  • Excursion de 2h30 de snorkeling avec 4 spots : 250 000 IDR/pers soit environ 15€
  • Excursion en bateau sur la mangrove : 100 000 IDR pour 2, soit environ 6€
  • 1 journée de location de scooter : 75 000 IDR soit environ 4€53
  • 1 billet de bateau de l’île Lembongan à Sanur : 175 000 IDR soit environ 10€57
  • 1 nuit au Dream Beach Cottage en chambre double avec clim’ : 390 000 IDR soit environ 23€57

Nous devons quitter cet endroit de rêve car notre séjour touche à sa fin ! Nous allons passer nos 3 derniers jours à Denpasar, car notre prochain vol décolle de Denpasar.

DENPASAR

Denpasar est la capitale de l’île de Bali, elle couvre une grande partie du sud de l’île et accueille la plupart de ses habitants.

En quittant l’île de Lembongan, nous avons pris un fast-boat puis un taxi pour nous emmener jusqu’à notre guesthouse. Eh oui, Denpasar n’est pas si éloigné que ça de Sanur.

Pour être tout à fait honnête, nous n’avons pas trouvé grand chose à faire à Denpasar. En plus le temps n’était pas de la partie, nous avons eu de nombreuses averses. Nous nous sommes souvent réfugiés dans un café avec une bonne connection à internet pour mettre à jour nos merveilleux articles et les publier sur notre superbe blog (on a regardé aussi pas mal de films sur la télé écran plat de la guesthouse hi hi).

Mais on est quand même sortis hin ! Un peu ! Des preuves ? En voici :

Le street Art : en nous promenant au hasard en scooter, nous avons découvert de nombreuses oeuvres de street art, autant dire que ça nous a occupé quelques temps. Chasser les oeuvres a été sympa pour faire passer le temps. Je vous mets quelques photos, mais je ne veux pas trop spoiler le prochain article d’Antoine, alors je n’en dirais pas plus. Vous pouvez juste me soudoyer avec du bon pain frais, un plateau de fromage et bon vin blanc si vous le voulez.

Puputan Square : il est situé près de Patung Catur Muka, statue de 9m en roche volcanique sur un rond point, représentant les 4 visages de Brahma, orientés vers les quatre points cardinaux, veillant sur les démons ou les mauvais esprits. Elle est considéré comme le km 0 de Denpasar.

Puputan Square se trouve au cœur de la ville, c’est un grand parc, très vert, bien aménagé et entretenu. Il y a de nombreuses familles, amis, couples, quelques vendeurs de ballons, de boissons, de grignotages. Il y a une grande statue qui commémore une bataille contre les hollandais = le Puputan : le « combat jusqu’à la fin ».

Pura Jagatnatha : ce temple se trouve près du Puputan Square. La tenue traditionnelle est de rigueur. Nous louons un sarong et ceinture chacun avant de franchir les portes. Nous sommes seuls. Ce temple est dédié au dieu suprême Sanghyang Widi, il s’agit du temple le plus important de la ville. Le sanctuaire est construit en corail et repose sur la tortue qui représente le monde et les nagas qui veillent sur elle. Tout autour il y a de nombreuses sculptures. L’ensemble est très joli à visiter, même si la visite est très rapide.

Ensuite nous avons voulu aller au Bajra Sandhi Monument, musée-monument payant : 50 000 IDR/pers… mais nous avons préféré dépenser nos 100 000 IDR dans des glaces, crêpes, jus de fruits et milkshake ! Ah, l’appel du ventre !

Nous sommes aussi tombés en panne d’essence, nous avons épongé le dégât des eaux dans notre chambre, mangé du durian, le fruit qui pue, vu de nombreuses statues (la mère et son enfant, gandhi, …), mangé au night market tous les soirs, fait du shopping au Level 21, mis et enlevé nos ponchos régulièrement, …

Voilà la fin de l’Indonésie, pays coup de cœur, grâce à l’accueil chaleureux et souriant de ses habitants, la beauté des paysages variés, la culture et les traditions de Bali, les plages et l’eau turquoise, la faune et la flore marine… C’est sur nous reviendrons, il reste encore beaucoup d’îles à explorer en Indonésie.

Infos pratiques :

  •  Taxi de Sanur à Denpasar : 200 000 IDR soit environ 12€40 (1h de trajet)
  • Location d’un scooter une journée : 75 000 IDR soit environ 4€53
  • 1 nuit au Valomia Guesthouse en chambre double avec ventilateur : 168 000 IDR soit environ 10€15
  • Location ceinture et sarong au Pura Jagatnatha : 10 000 IDR/pers soit environ 0€60
  • Diner pour 2 au night market : 32 000 IDR soit environ 1€98
  • Quand vous revenez à votre scooter garé, il se peut que l’on vous demande de payer la place, alors que rien ne l’indiquait.
  • Taxi de Denpasar à l’aéroport : 200 000 IDR soit environ 12€40

 

 

Une réflexion au sujet de « L’île de Lembongan et Denpasar, nos derniers jours en Indonésie »

  1. Salut vous 2,
    J’avoue ne pas avoir été très fidèle pour suivre vos exploits mais c’est toujours bien agréable de vous lire.
    Amusez-vous bien et peut-être à bientôt… j’espère !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.