Chicago, ville coup de cœur

Chicago, ville coup de cœur

Nous arrivons dans la ville de Chicago après 2 jours de route depuis New-York. Il faut savoir qu’il y a 1h de décalage entre New York et Chicago, et ce pour notre plus grande surprise et bonheur de découvrir que nous arrivons à destination à 17h au lieu des 18h initialement prévues ! Nous avons roulé 7h30 la 1ère journée et 8h de route pour la 2ème journée. Rien de bien palpitant à raconter !

Cela ne bouchonne pas trop, l’arrivée se fait assez facilement et nous nous repérons plutôt bien. Nous nous dirigeons vers Chinatown, où nous avons réservé un Airbnb.

L’appartement partagé n’est pas de toute première fraîcheur ni de première propreté mais bon, ça va le faire. La chambre est équipée de la clim’, ce qui est appréciable après avoir traversé des 36°c en voiture.

Le quartier de Chinatown

Le quartier de Chinatown est vraiment dépaysant. Nous repérons une ligne de métro à quelques mètres à pied de l’appart’, qui peut nous emmener direct dans le centre-ville et ça c’est cool.

On se promène dans Chinatown, nous découvrons une place avec en arc de cercle 12 statues représentants les signes astrologiques chinois. On repère le notre, il s’agit du buffle !

On continue notre route vers un parc situé au bord de la rivière Chicago, c’est très sympa et la vue sur les gratte-ciel de Chicago est superbe. Malheureusement le temps s’assombrit, il commence à pleuvoir, ce qui écourte rapidement notre visite du quartier de Chinatown.

Le centre-ville, jour 1

Nous nous rendons à la ligne de métro rouge nommée « Cermak-Chinatown ». Une gentille contrôleuse, ravie de rencontrer des français, nous explique les subtilités des différentes cartes de transport. Bon, ça reste entre nous hin, mais on n’a rien compris. On opte pour une carte à 5$ trajets illimités pendant 24h. Le métro est plus simple qu’à New-York, nous nous rendons donc à bon port facilement. Nous descendons à Washington/Wells.

Nous décidons de tout faire à pied, de parcourir la ville, parci, parlà, en suivant rapidement une ligne directrice donnée par maps.me et un guide de voyage.

Ainsi, nous découvrons le quartier de Washington/Wells où nous sommes entourés d’impressionnants buildings. Nous traversons la rivière et prenons 1000 photos.

Nous passons devant le beau Civic Opera House, un bâtiment de 45 étages, de style art déco, occupé par l’opéra lyrique de Chicago. Nous approchons le très impressionnant Merchandise Mart, autre bâtiment art déco, gigantesque avec ses 372 000 m², important lieu de vente au détail et en gros.

Petit caprice d’Antoine, nous passons devant le bâtiment de la série « Demain à la Une », grand fan, il est très ému.

Nous continuons notre route, nous lorgnons sur une belle caserne de pompiers à l’américaine. Une femme pompier nous observe et nous invite à grimper dans un des grands camions, trop sympa. Tout intimidé, Antoine s’installe au volant. Ils sont vraiment sympas ces américains.

Nous faisons du shopping sur North Michigan Avenue, nous passons devant la Chicago Water Tower qui ressemble à un château de princesse puis nous arrivons au 360° Chicago.

C’est le nouveau nom du John Hancock Center Observatory, il parait que la vue y est plus belle qu’à la Willis Tower. 

Le bâtiment est noir, avec des armatures noires, c’est une tour, très haute, de 305m, très impressionnante.

Tout en haut, la tour offre une vue à 360° et quand le temps est dégagé on peut voir à 130 km à la ronde et ainsi voir 4 états américains différents !

Bon, vous commencez à connaître notre (mal)chance en terme de vue dégagée, il ne faisait pas très beau lors de notre venue. Même pluvieux, voire brumeux. Une éclaircie arrive au moment où nous sommes au pied de la tour, vite vite, nous achetons nos billets. Et puis tant qu’à faire, nous prenons un billet combiné observatoire-bar ! Bah oui, c’est l’heure de l’apéro quand même !

On grimpe au 94ème étage de la tour à l’aide d’un ascenseur super rapide, la vue est superbe et dégagée, ouf !!

On profite de cette vue splendide, on observe les gens faire l’attraction TILT où ils sont un peu penchés vers l’avant dans le vide. Pas assez sensationnel pour nous.

Nous nous installons dans l’espace bar, buvons notre verre dans un canapé au bord de la baie vitrée avec une vue magnifique en arrière-plan. Que demander de plus ?

On redescend de notre nuage et de la tour et nous prenons la direction du port. Nous arrivons au Navy Pier qui s’étend sur une partie du lac Michigan, sur plus de 1km. C’est bien aménagé, il y a des restaurants, des boutiques, des animations pour les gamins, une grande roue (dans la brume).

C’est ici que nous déjeunons, très bien, dans un joli cadre, avec un serveur sympa qui exerce son français.

Après cette pause, nous reprenons notre route sur l’East Illinois Street, jusqu’à un quartier vraiment très beau où anciens bâtiments contrastent avec modernité.

Nous voyons le Wrigley Building, un immeuble des années 1920, un des plus beau édifice de la ville. Nous voyons également la Tribune Tower, gratte-ciel de style néoclassique qui se situe juste à côté du Wrigley Building. Dans la partie inférieure de La Tribune Tower sont incrustés des morceaux de pierres d’autres bâtiments tels que le Taj Mahal, le mur de Berlin, le château d’Edimbourg, Omaha Beach, la Maison Blanche, la cathédrale Notre-Dame de Paris ou encore un fragment de météorite.

Le quartier est vraiment beau, on le mitraille de photos.

Nous marchons jusqu’à la station de métro State/Lake pour descendre à Adams/Wabash, un quartier de graffitis.

Nous y voyons le panneau de départ de la route 66, et ça c’est super cool, mais ça attendra demain.

Nous redescendons South Wabash Avenue, il y a pas mal de jolies fresques et c’est agréable de marcher dans cette rue.

Après avoir fait le plein de graffs, on prend le métro à Roosevelt pour rentrer à l’appart.

Le centre-ville, jour 2

Pour cette deuxième journée, nous nous dirigeons au cœur du « loop » où il y a d’impressionnants bâtiments.

Nous commençons par la place Daley où on peut y admirer une sculpture de 15m de haut de Picasso intitulée « Untitled » ce qui laisse libre court à l’imagination. Moi j’y vois un renard et Antoine une sorte de cheval.

A côté il y a une œuvre de Miro et un peu plus loin une sculpture de Dubuffet. Très intéressant tout ça.

Nous passons devant le Chicago Cultural Center, malheureusement fermé et marchons en direction du Millenium Park, un grand et long parc, composé de différents espaces, différents jardins, parsemés d’œuvres et de sculptures. Dans le parc, on a une vue sympa sur les immeubles où les anciens buildings côtoient les plus modernes. Le contraste est saisissant et superbe. 

Nous commençons par admirer le Millenium Monument dédié aux fondateurs du parc. Nous continuons vers le Jay Pritzker Pavillon, place de spectacle où a lieu des concerts, du théâtre, etc. Nous ne trouvons pas la structure métallique à notre goût mais bon il parait que c’est pour une bonne acoustique.

Nous allons ensuite vers le fameux Cloud Gate, appelé aussi The Bean = le haricot. Pièce maîtresse du parc, sculpture géante en forme de goutte d’argent de 110 tonnes. Bizarre au premier abord, puis en fait, quand on s’approche et que l’on voit les reflets des gens, nos reflets, les reflets des gratte-ciel, c’est plutôt cool et rigolo. Hop hop séance photo obligée.

On continue vers la Crown Foutain : 2 tours vitrées numériques de 15m de haut avec un miroir d’eau entre les deux. Des vidéos de visages en gros plan défilent sur chacune des tours, en face à face. Antoine n’est pas fan. Ça a été très controversé à son installation. Maintenant, c’est devenu un lieu populaire et apprécié.

On passe dans un jardin avec des sculptures abstraites et on arrive au Art Institute of Chicago, le deuxième plus grand musée d’art du pays. On ne fait pas le musée mais seulement la jolie boutique de souvenirs.

On se dirige vers le joli Lurie Garden, jardin botanique de 10 000 m2, avec de nombreuses plantes et fleurs différentes. Des fleurs de prairie avec les buildings en toile de fond c’est vraiment très beau.

Nous continuons la balade dans une autre partie du Millénium Park, à la Buckingham Fountain, élément central de Grant Park, l’une des plus grande fontaines du monde, eh oui rien que ça ! Elle dispose d’une capacité d’environ 5,7 millions de litre d’eau, 193 jets dont un jet d’une hauteur de 15 étages. Cette fontaine est située juste à côté du départ de la route 66.

Changement de décor, nous quittons le parc et nous nous dirigeons vers un autre quartier du loop. Nous passons devant la très belle et impressionnante Harold Washington Library Center, puis le Chicago Board of Trade Building, bâtiment art-déco des années 1930, le Rookery, immeuble de 1888 dont il faut apparemment visiter le sublime intérieur (ce que nous n’avons pas fait), et enfin nous terminons par le Monadnock Building, bâtiment historique de 17 étages, qui fait face au Fisher Building de 75 mètres de haut et 20 étages.

Les férus d’histoire et d’architecture sont aux anges dans cette ville très surprenante et attachante.

Nous avons beaucoup apprécié cette ville où il semble faire bon vivre. La ville est magnifique, on s’y sent bien. Me concernant (Aurèle), elle occupe la 1ère place de notre top des villes américaines. Un vrai coup de cœur.

N’oublions pas que Chicago est aussi le point de départ de la mythique Route 66 ! On l’a voulu, on l’a rêvé, on l’a imaginé, on va le faire ! Certes, non pas en harley davidson ou en mustang, mais en fait c’est pas plus mal quand on sait qu’on va traverser des zones désertiques en plein mois de juillet où nous flirterons à plusieurs reprises avec les 45°c. Là, la voiture classique avec la clim’ est la bienvenue !

Pour suivre l’aventure de la route 66, c’est par ici que ça se passe !

De Miami à Chicago : 15,5 jours et 3915 km !

Infos pratiques :

– 1 nuit en Airbnb, quartier Chinatown : 79$ soit environ 68€

– 1 pass métro 24h : 10$ soit environ 8€60

– 1 entrée 306° chicago+bar : 28,50$ soit environ 24,50€

Cet article a 1 commentaire

  1. GUIBOUT anne-marie

    comme toujours très bons commentaires. Impressionnant les grattes ciel .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.